Bricy: hommage national pour le sergent-chef Alexis Guarato, mortellement blessé au Mali

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a rendu hommage jeudi à la “mission vitale pour la nation” des forces françaises au Mali à l’occasion des funérailles sur la base aérienne d’Orléans-Bricy (Loiret) du sergent-chef Alexis Guarato, membre des forces spéciales, mortellement blessé au Mali.

bricy4

Alexis Guarato.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la famille et de nombreux civils et militaires sur le tarmac de la base 123. 

A son arrivée, le ministre a passé en revue les troupes, dont plusieurs sections du commando parachutiste de l’Air n°10, basé à Bricy, dont était issu le sergent Guarato, mort à 35 ans, élevé à titre posthume au grade de sergent-chef. “L’hommage national qui a été rendu il y a quelques jours aux victimes des attentats du 13 novembre nous rappelle combien votre mission, aussi difficile soit-elle, est vitale pour la nation”, a souligné le ministre, face au cercueil recouvert du drapeau tricolore. Jean-Yves le Drian a souligné le “courage exemplaire” de la victime, ses qualités humaines et “sa volonté sans faille“. Aux proches du militaire, il a exprimé son “émotion”, ainsi que “la fierté et la reconnaissance de la nation“, avant de déposer la légion d’honneur sur le cercueil.

C’est la France entière qui se recueille dans le souvenir de l’un des siens, l’un de ceux qui avait fait le choix de la défendre de la plus belle des façons en engageant sa vie pour protéger celle de ses concitoyens. Dans le combat contre les mouvements terroristes qui nous menacent, vous avez fait honneur à la France”, a encore dit le ministre.

Parmi les militaires présents se trouvaient les deux camarades d’armes des forces spéciales blessés en même temps que le sergent-chef Guarato, l’un en chaise roulante et l’autre portant le cercueil du défunt.

Jean-Yves Le Drian à Bricy avec les forces spéciales. (archives).

Jean-Yves Le Drian à Bricy avec les forces spéciales. (archives).

 Le 13 octobre dernier, leur véhicule avait sauté sur une mine alors qu’ils étaient en mission de reconnaissance à 50 km à l’est de Tessalit, dans le nord du Mali. Grièvement blessé, le sergent-chef Guarato avait été aussitôt rapatrié à l’hôpital militaire Percy de Clamart, où il a succombé à ses blessures le 26 novembre.  Membre du CPA 10 d’Orléans-Bricy depuis 2007, il avait été déployé à Djibouti, en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, et était engagé au Mali et au Niger depuis le 31 juillet dernier. Il s’agit du quatrième militaire français mort en opération dans la bande sahélo-saharienne depuis le début de l’opération Barkhane le 1er août 2014.

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *