Régionales: en Loir-et-Cher, à qui profite le tour ?

 

 

Les résultats des élections régionales donnent le Front national en tête en région Centre et aussi en Loir-et-Cher. L’abstention est également très forte. La gauche peut encore espérer l’emporter mais le passage est très étroit.

Marc Gricourt, le maire de Blois (PS).

Marc Gricourt, le maire de Blois (PS).

Même s’il est en nette évolution depuis les dernières élections régionales de 2010, le taux de participation (51,58 %) révèle qu’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé dimanche 6 décembre pour voter en Loir-et-Cher. C’est bien lui, le « premier parti de France » qu’on le veuille ou non. A Blois, cette abstention atteint même 58%, ce que regrette le maire, Marc Gricourt : « La participation dans notre pays est encore une fois trop faible et les Français ne se sont pas mobilisés alors même que le vote est l’expression première de la démocratie quand celle-ci est menacée directement dans notre pays. » Dans 11 cantons sur 15, le FN vire en tête au premier tour. Il dépasse même les 35 % dans les cantons de Saint-Aignan-sur-Cher ; Chambord ; le Perche ; Selles-sur-Cher avec un record pour Philippe Loiseau avec 41,39%. On se souvient qu’aux élections départementales de mars dernier, le parti d’extrême droite était passé en tête dans 12 cantons sur 15 et s’était maintenu au second tour dans 5 triangulaires. Michel Chassier, tête de liste départementale FN affichait sa satisfaction dimanche soir : « Nous progressons de 5 points par rapporte aux élections départementales. Philippe Vigier et sa liste d’union de la droite et du centre a quasiment 5 points de retard sur nous et semble avoir fait le plein de voix. Debout la France devrait reporter logiquement une grande partie de ses voix sur nous, leur ligne souverainiste est plus en accord avec notre politique qu’avec celle de la droite classique, plutôt euro-maniaque. »

 

A droite, “tout refonder”

Avec 25,7% des suffrages en Loir-et-Cher (soit 30.860 voix), le trio Philippe Vigier, Guillaume Peltier et Marc Fesneau se montrait un peu déçu. « C’est un coup de semonce profond. La colère de nos concitoyens est immense. Il nous faut tout refonder, tout reconstruire, tout faire renaître », déclarait à qui voulait l’entendre le maire de Neung-sur-Beuvron « Les Républicains » Guillaume Peltier. Pour renaître il faut accoucher une seconde fois, et l’obstétrique ne semble toujours pas une science exacte. Au micro de Plus Fm lundi matin, Nicolas Perruchot (LR), qui connaît bien les triangulaires pour en être sorti vainqueur cinq fois, reconnaissait que le FN avait été « sous-estimé dans le département » par la liste d’union de la droite et du centre, « mais que tout était jouable pour tout le monde, ça sera très serré de toute façon ».

Aller chercher les abstentionnistes

A l’heure des comptes et des petits calculs d’arrières cuisines des états majors politiques, tous s’accordent au moins sur une chose : il faut aller chercher les abstentionnistes. Oui, mais où ? A quinze jours de Noël, on a bien une petite idée de l’endroit où ils pourraient passer une partie du second tour dimanche prochain. Personne ne pourra l’emporter sans asseoir plus largement ses scores, et même si François Bonneau ne s’en tire finalement pas si mal que ça en Loir-et-Cher (si on oublie qu’il est président sortant…), il n’est peut-être pas automatique que les électeurs écologistes et du front de gauche se reportent systématiquement sur le PS. A droite on espère secrètement que quelques électeurs de « Debout la France » soutiennent la liste dite de « Renaissance » de Philippe Vigier. Quant au Front national, il espère se maintenir et ne pas voir ses voix s’effriter comme à chaque second tour. Vote d’adhésion, ou vote « d’amour » comme l’a déclaré Florien Philippot ? Réponse dimanche 13 décembre dans la soirée.

Frédéric Sabourin

 

Résultats LOIR ET CHER :

Inscrits : 244.921. Votants : 126.341 (51,58%). Exprimés : 120.081 (blancs : 3.446)

Philippe Loiseau – FN : 32,35 % (38.842 voix)

Philippe Vigier – UDI LR Modem : 25,70 % (30.860 voix)

François Bonneau – PS PRG : 23,87 % (28.662 voix)

Charles Fournier – EELV : 6,44 % (7.730 voix)

Alix Penloup – Debout la France : 4,61 % (5.532 voix)

Nicolas Sansu – Front de gauche : 3,99 % (4.788 voix)

Farida Megdoud – Lutte ouvrière : 1,64 % (1.966 voix)

Thierry Fouquiau – UPR : 1,42 % (1.701 voix)

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail