Régionales: le Front de gauche appelle à voter François Bonneau dimanche

Marc Brynhole tête de liste du Front de gauche dans le Loiret lors de la présentation de son programme.

Marc Brynhole (à droite) tête de liste du Front de gauche dans le Loiret lors de la présentation de son programme avec Alain Gabillet (MRC).

La liste du Front de gauche-MRC, conduite par NIcolas Sansu (PC) régionalement et  qui n’a réalisé que 4,59% ne peut fusionner au second tour. Il faut en effet avoir atteint 5%. Dans un communiqué où elle tire les leçons du scrutin de dimanche, elle appelle “pour battre la droite et écarter le danger extrême du Front national” à voter pour François Bonneau (PS-EELV). Depuis dimanche soir à l’issue du premier tour où il est arrivé troisième avec 24,31%, François Bonneau annonce qu’il est à la tête de 35% des suffrages regroupant les partis qui composent sa majorité sortante à l’Assemblée régionale, PS-PRG-EELV et Front de gauche. Réponse dimanche soir dans les urnes.

L’intégralité du communiqué du Front de gauche

“Nous vivons une situation d’extrême danger dans notre pays et dans notre région.
La réalité, c’est la montée inexorable du chômage et ses conséquences pour des millions de personnes, en termes de précarité et d’angoisse du lendemain. La réalité, c’est cette déshumanisation que le pouvoir de la finance impose sur la vie de nos concitoyens dans tous les aspects de la vie.
La réalité, ce sont les attentats qui ont ajouté la peur à toute cette insécurité sociale et la réalité, c’est la menace réelle de voir l’extrême droite diriger plusieurs régions dont la nôtre et la droite l’emporter dans une majorité d’entre elles.
Dans ce contexte, 50 % des électrices et électeurs ont une nouvelle fois choisi de s’abstenir. Les causes : une défiance considérable à l’égard du fonctionnement de notre démocratie défaillante, ou encore la colère contre les promesses non tenues.
Les attaques contre le monde du travail, les déréglementations, les politiques ultralibérales européennes, ou encore les choix des politiques d’austérité de plus en plus dures des gouvernements successifs et appliquées avec autorité contre l’avis d’une majorité du pays conduisent nombre de nos concitoyens à penser qu’il n’est pas possible de se faire entendre.
Le Front National s’est nourri de ce terreau, et ce d’autant plus que la droite et les dirigeants socialistes ont voulu en faire leur principal «concurrent », banalisant ainsi ses idées.
Le résultat est désastreux mais nous nous ne nous y résignerons pas.
Nous avons, avec notre liste « L’Humain au centre » travaillé à ouvrir un autre chemin contre l’austérité, pour la solidarité, et le progrès humain partagé. Le résultat est insuffisant mais demeure un point d’appui pour les batailles à venir et pour battre la droite et l’extrême droite au second tour. Le grand défi pour demain devient la construction d’un nouveau projet de gauche fait de solidarité, de partage, de paix, un véritable pacte d’avenir pour la France. Nous allons y travailler de toutes nos forces en invitant toutes celles et ceux qui le souhaiteront.
Pour le second tour, dimanche prochain, conformément à nos engagements, afin de battre la droite et pour écarter le danger extrême du Front National, dont les projets pour notre région aggraveraient encore davantage la situation, nous invitons à voter pour la liste conduite par François Bonneau.
Cependant, que ce soit pour notre région ou pour notre pays, on ne pourra pas en rester là. Sortir de l’impasse actuelle implique avec urgence de mettre l’humain au centre de toutes les questions sociales écologiques et économiques. Nous sommes et serons totalement engagés pour cet objectif.”

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. BODIN+DUMON+BRYNHOLE = ?
    Pas de cinquième mandat d ‘ affilée pour chacun d ‘ eux à la Région .
    En perspective du renouvellement des cadres ( du PC ) les caciques s ‘ en vont ?

  2. La diffusion de la suite d’Un village français n’a pas du inciter les électeurs à voter pour le PC. Et maintenant, les vieux crocodiles vont devoir se trouver un autre mode de financement. Cela va encore accentuer leurs difficultés. Ceci dit, ils sont très accueillants pour ceux qui aiment les débats. Mais s’ils avaient la solution pour supprimer le chômage, cela se saurait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *