Orléans, ville test pour l’E-Ticket de tram et de bus

Les Orléanais vont être de plus en plus connectés. A tel point que leur smartphone sur lequel ils sont plongés comme tous les Français une bonne partie de la journée, leur servira bientôt aussi à prendre le tramway et le bus. Ainsi qu’à composter leur M-Ticket dans le tram et éventuellement à prouver qu’ils ne voyagent pas à l’œil à un contrôleur.

m ticket transport

“Y compris si la batterie de leur téléphone est déchargée” explique Charles-Eric Lemaignen le président de l’agglo. Déjà l’application qu’il suffira de télécharger pour bénéficier de ces tickets dématérialisés, l’a été 10 000 fois par des utilisateurs de l’agglo pour rechercher un itinéraire ou savoir le temps d’attente. Kéolis a choisi Orléans pour devenir la ville test de ce système qui sera étendu dans les autres agglomérations de même taille.  

Charles-Eric Lemaignen présente le M-ticket.

Charles-Eric Lemaignen présente le M-ticket.

La société prendra en charge les études indique Pierrick Poirier, le directeur de Kéolis Orléans. Quant à l’agglomération, elle signera une convention avec Kéolis et  installera en moyenne trois lecteurs dans les 41 rames de tramway qui circulent sur les deux lignes. Le système de M-Ticket devrait être opérationnel pour les voyageurs dans un an. A noter que dans un premier temps, seul les smarphones pourront Androïd seront compatibles avec le M-Ticket.

Dès janvier 2016, les e-boutiques seront déjà équipées pour que les usagers puissent recharger leur titre pass ou acheter un tire de transport. Charles Eric Lemaignen envisage à terme d’appliquer la méthode aux réseau vélo-plus de l’agglo.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Les p’titts trous, les p’tits trous fini les p’tits trou!
    Oar contre bienvenue à encore plus de connections c’est à dire de surveillance de vos déplacements, + les “gentilles”radiations s’immiscant dans votre système nerveux,et + de prélèvements que vous ne vérifierez pas (qui contrôle(ra) le nombre de voyage prélevés sur son compte?) .
    A quand une puce sur les vélos ? et c’est déjà prévu !

    • Faudrait arrêter la parano mal placée. La CNIL exerce pour le monde du transport et le suivi des déplacement le contrôle le plus contraignant. Il est formellement interdit de le faire et il suffit de lire la loi (lisez au moins la Délibération no 2011-107 du 28 avril 2011) pour le comprendre.
      Pour les ondes, j’espère que vous ne disposez pas chez de micro-ondes, téléviseur, ordinateur, alimentation électrique de plusieurs 100aines de Watts, car cela n’a rien à voir avec la puissance des ondes NFC (encore une fois, lisez les normes associées).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *