Indre : 80 demandeurs d’Asile à Buzançais

La préfecture de l’Indre vient d’officialiser la création d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) de 80 places.

ada buzançais

L’ancienne gendarmerie de Buzançais

Ce Cada ouvrira ses portes au cours du premier semestre 2016 dans l’ancienne gendarmerie, propriété de l’Etat, réhabilitée par l’Adoma, premier opérateur national pour l’hébergement et l’accompagnement des demandeurs d’asile. Ce bâtiment ne pourra accueillir que cinquante personnes. Les 30 autres seront logées dans des appartements loués dans le parc social. Toutes seront prises en charge par une allocation (760 euros pour six personnes) en attendant que leur demande d’asile soit traitée. Les services de l’Etat veilleront au bon fonctionnement du dispositif dont la commune de Buzançais sera précisément informée.

Le 30 septembre le conseil municipal de Buzançais , bourg d’un peu plus de 4400 habitants dont la population décroît depuis 1980  a voté à l’unanimité contre ce projet. « C’est une décision stalinienne » proteste le maire, Régis Blanchet (UDI), « nous voulons bien accueillir deux ou trois familles dans la commune mais nous souhaitons une répartition plus équilibrée à travers le territoire. On va créer un ghetto ».

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail