Noël : dans les coulisses du transport des colis

Noël est le temps des cadeaux, des colis qui les renferment et doivent se trouver en temps et en heure sous le sapin. Comment s’y prend le père Noël pour effectuer ses livraisons? Nous l’avons rencontré et interrogé. Il nous a révélé que derrière ses cadeaux qui représentent un nombre incroyable de colis déposés devant les cheminées se cache une vaste organisation aussi précise qu’une horloge.

ups_innen_5212_2k

Il nous a confié que pour acheminer ses merveilles il avait recours à plusieurs entreprises et nous a ouvert la plateforme d’expédition européenne de la plus grosse d’entre elles, UPS, sur l’aéroport de Cologne-Bonn en Allemagne où les avions remplacent les rennes et où les colis ne perdent pas de temps. Plus organisé que le père Noël, ça n’existe pas.

53 colis par seconde

air_hub_6801Il faut se représenter un espace aussi grand que quinze terrains de football dédiés au tri et à l’acheminement des précieuses marchandises car pour celui qui les envoie comme pour celui à qui elles sont destinées elles ont une grande valeur. La nuit, car les colis ont une préférence pour la circulation nocturne, ce hub situé sur la zone aéroportuaire de Cologne-Bonn réservée à UPS est une ruche où, entre 23h00 et 2h30 du matin, 2 500 personnes s’activent.
FN_2234klPar heure 190 000 colis, soit 53 par seconde, peuvent y prendre le chemin de leur destination. Tout est automatique ou presque sur le deuxième hub aérien d’UPS dans le monde après celui de Louisville (Kentucky) aux Etats-Unis. Car pour atteindre les performances exigées par la clientèle, UPS a misé sur l’automatisation. En mars 2014 lors d’une nouvelle extension la firme a ajouté à sa structure précédente et mis en service huit nouvelles machines de tri, 14 km de convoyeurs mécaniques et 70 caméras d’identification. Résultat, le bâtiment de tri s’étend aujourd’hui sur 57 000m2. Il est parcouru par 38km de convoyeurs, véritable labyrinthe, qui acheminent les colis, quelle que soit leur taille, en quinze minutes vers l’un des 300 camions ou des 37 avions prêts à les conduire vers leur destination finale, en Europe, en Asie ou en Amérique, à J+ 1 en Europe, à J+1ou2 en Amérique, à J+2 en Asie.

Vigilance et réactivité

transport_actu32028_photo

Laurent Naidon

Laurent Naidon, directeur marketing Europe District Ouest d’UPS qui nous sert de guide explique : « Pour répondre aux exigences de traçabilité des colis demandées par les clients mais aussi aux contraintes de sécurité propres au fret aérien  chaque colis est scanné dès sa prise en charge. Il acquiert aussitôt un numéro identifiant, que nous appelons numéro tracking. Il est déterminé par UPS ou par le client qui utilise son propre numéro de référence. Dès cet instant, si besoin est, nous pouvons immédiatement déterminer où se trouve le colis, y compris son emplacement exact sur les convoyeurs à l’instant T ».
Avant d’entreprendre leur parcours et pendant celui-ci, les colis quelle que soit la marchandise qu’ils renferment, subissent de nombreux contrôles. Ils sont tous passés aux rayons X et les services douaniers de Cologne-Bonn qui travaillent en étroite collaboration avec les équipes d’UPS effectuent des contrôles supplémentaires. Des agents et des maîtres-chiens les introspectent dans une zone à accès restreint, écartant les colis qui leurs paraissent suspects ou que leur chien leur a signalé.

ups_kl_1445De plus des agences gouvernementales, telles la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) en France, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) ou la Federal Aviation Administration (FAA) aux Etat-Unis procèdent régulièrement à des audits sur les hubs aériens d’UPS afin de vérifier la conformité des installations et le respect des règles de sécurité. Laurent Naidon précise, « Nous avons également des auditeurs corporate qui débarquent sans nous prévenir et effectuent des contrôles. Ils ont carte blanche, vérifient si le cahier des charges extrêmement pointu est respecté. Notre maison-mère d’Atlanta ne plaisante pas avec les anomalies ».

Modifier le lieu de livraison jusqu’à la dernière minute

air_hub_6844Au cœur de la plate-forme logistique, des techniciens et des analystes surveillent en temps réel la totalité du réseau. « Si nous souhaitons bloquer un colis à un moment donné, la salle de contrôle peut le trouver, le stopper et le dérouter ou le rerouter vers une autre direction », explique Laurent Naidon. En effet, désormais, le destinataire peut modifier le lieu de livraison jusqu’à la dernière minute. Avec l’application UPS My Choice, expérimentée d’abord aux USA puis étendue depuis 2015 à 15 autres pays, un consommateur peut modifier l’adresse où doit être déposé le colis, changer d’horaire de livraison et même la reporter, « une démarche gagnante pour tout le monde : le client est sûr de recevoir son colis au moment qui lui convient et notre entreprise optimise ses coûts de transports. Pour acquérir cette flexibilité et en diminuer le coût , UPS investit massivement, 1 milliard par an dans l’automatisation du tri et le suivi des colis. Nous maitenons et faisons avancer la technologie. Nous essayons d’aller au-delà de ce qu’on nous demande pour anticiper les évolutions », explique Laurent Naidon. Une quête continue d’accroissement de la flexibilité, dans un contexte de multiplication des canaux de distribution et de densification de la demande de colis, qui parvient à s’allier avec des exigences toujours plus strictes de traçabilité et de sécurité.

36 millions de colis le 22 décembre

En 2015, selon ses estimations, bien que, comme chaque année, son bison futé voit noir pour le 22 décembre, jour où, père Noël oblige, un maximum de colis circulent de par le monde (36 millions rien que pour UPS) UPS aura acheminé 190 millions de colis. Le commerce électronique continuant à se développer et à changer les comportements des consommateurs, la livraison des colis et tout ce qui l’entoure va croissant et ne va pas cesser d’augmenter dans les années à venir. En 2013, les consommateurs européens ont dépensé 363,1 milliards d’euros pour leurs marchandises et services en ligne soit 16,3% de plus qu’en 2012 et ces chiffres n’ont cessé de progresser depuis.

Françoise Cariès

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *