Serge Grouard répond: “à Orléans, des indemnités parmi les plus faibles de France”

Suite à l’article intitulé « Serge Grouard, l’homme qui dit « merde » aux politiques, travaille moins mais gagne autant! », Serge Grouard souhaite exercer son droit de réponse.

grouard

guillemets-anglais-ouvrant Une fois de plus pour des raisons que j’ignore, Christian Bidault s’en prend à moi. Il procède comme souvent par amalgames et par des affirmations inexactes.
Premier point : pour rétablir la vérité, j’ai en indemnités municipales exactement 1422€ nets, ce qui est l’indemnité dévolue à chaque adjoint, sans distinction. Si j’avais à peu près la même somme en tant que maire, je me permets de rappeler que je devais être le maire le moins indemnisé de tous les maires de toutes les grandes villes de France, et la plupart des maires des villes moyennes ou plus petites ont une indemnité supérieure à celle du maire d’Orléans.
Le point suivant, sur la question des collaborateurs : là encore, chaque adjoint a des collaborateurs, parfois même des services entiers travaillant avec lui, ce qui est nécessaire pour la bonne marche de la ville. De plus, une des deux personnes ne travaille pas à temps plein avec moi. Je ne peux que regretter que M. Bidault, sauf erreur de ma part, n’ait jamais parlé de l’énergie et du temps que j’ai passé pour défendre le statut de capitale régionale d’Orléans. Il aurait peut-être compris ce que signifiait concrètement ma délégation, et je continue bien évidemment de le faire, car il n’y a rien d’acquis définitivement. Je ne peux que regretter la tonalité de son papier et si d’ailleurs M. Bidault avait souhaité approfondir le sujet, il lui était loisible de me contacter, ce qu’il n’a pas fait.
Sur la question de la voiture, je me permets de rappeler que lorsque je suis arrivé en 2001, il y avait 3 voitures et 3 chauffeurs à disposition du maire, et qu’aujourd’hui il y a une voiture et un chauffeur. Alors question rigueur et bonne gestion, je ne crois pas avoir de leçons à recevoir et je pense que tous les Orléanais, quelles que soient leurs sensibilités, le savent.
J’ajoute que de manière générale, et j’y ai veillé scrupuleusement, les indemnités des élus d’Orléans sont parmi les plus faibles de France, et que leurs frais de représentation s’élèvent, tenez-vous bien, à 44€/an/personne, ce qui en fait les plus faibles de toutes les villes de France. Pour ce qui me concerne, je fais même baisser cette moyenne, puisque je ne sollicite pas de frais de représentation.
Je sais que M. Bidault ne partage pas a priori ma sensibilité politique et qu’il n’apprécie guère certaines de mes prises de position, ce qui est son droit le plus strict. Mais pourquoi chercher systématiquement à me discréditer ? Je regrette cette attitude. »

NDLR

Il n’y avait aucune “affirmation inexacte” dans ce papier. Seule différence entre nos deux versions, le montant des indemnités de M.Grouard. Nous avions écrit, 1746,01 euros (conseil municipal du 6 juillet 2015), il précise 1 422 euros. Nous avons, de fait, donné le chiffre de l’indemnité brut et lui net, nous sommes donc d’accord. Nous n’avons jamais estimé qu’il s’agissait d’une forte indemnité, elle ne l’est pas, mais souligné que c’était la même que lorsqu’il était maire.

Quant à notre “sensibilité politique”, Serge Grouard qui se targue de bien connaître les journalistes (parisiens), devrait savoir que nous n’avons qu’une seule carte, à Paris ou en région, une carte de presse. 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Que c’est petit pour un député de réclamer une rétribution complémentaire pour défendre une ville de sa circonscription , ville qui plus est dont il fut maire pendant quelques mandat .

  2. ” je me permets de rappeler que je devais être le maire le moins indemnisé de tous les maires de toutes les grandes villes de France…”

    Comment peut-il écrire cela quand on sait que les indemnités de député/maire ne peuvent excéder un certain plafond. Les cumulards sont tous logés à la même enseigne !

  3. Cumulard

    un homme, une voix, un mandat !
    Occuper plusieurs mandats, c’est prendre la place d’autres personnes.

    Et un jour, il faudrait penser à aller travailler, avoir un vrai métier ! Élu n’est pas un métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *