Orléans: incendie suspect à l’ancienne mosquée de la Source

Un incendie, probablement d’origine criminelle sans que l’on en ait la certitude en l’état, s’est produit dans la nuit de lundi à mardi vers 23h30 à l’ancienne mosquée de la Source avenue de Montesquieux, près de l’ancienne piscine des chèques postaux.
 IMG_1670Les flammes ont ravagé un appentis contiguë à l’ancienne salle de prière en partie désaffectée depuis l’ouverture de la nouvelle mosquée Annour, le 20 juin 2013 installée dans le quartier de la médiathèque Maurice Genevoix. Sans l’intervention rapide des pompiers alertés par des riverains, la salle de prière aurait été ravagée à son tour. Une petite partie de l’ancienne mosquée continue de servir de lieu de prière à la communauté turque d’Orléans la Source qui compte une centaine de familles, mais à cette heure-là les lieux étaient déserts.
Aucune inscription n’a été relevée sur les lieux.

Michel Ricoud “scandalisé”

Cet appentis servait notamment de toilette.

Cet appentis servait notamment de toilette.

Faut-il voir dans ce sinistre, -s’il s’agit bien d’un incendie criminel- un geste hostile à la communauté musulmane du quartier? S’agit-il du geste stupide de jeunes gens en mal de sensations fortes? L’accident domestique parait peu envisageable et les enquêteurs de la police scientifique tentaient néanmoins d’établir mardi s’il existait encore un compteur électrique sur place. Il y a une quinzaine de jours des squatteurs avaient été signalés dans les lieux et un début d’incendie, bien moins important, s’y était déjà produit. 
Michel Ricoud , le conseiller municipal (PC) a rencontré les responsable de la mosquée Annour et pour lui dans le contexte actuel “marqué par la gangrène raciste”, il se dit “scandalisé et complètement effaré que dans notre quartier de la Source où cohabitent des populations venues de tous les coins du monde, que dans notre quartier de la Source construit par des travailleurs immigrés que les entreprises du bâtiment ont fait venir, notamment, du Maroc, nous en soyons à cette extrémité.”
A la nouvelle mosquée Annour protégée par des caméras, les responsables, qui n’imaginent pas que ce geste soit l’oeuvre d’un habitant du quartier, ont décidé néanmoins après ce sinistre de renforcer la surveillance nocturne comme nous l’a indiqué le président de l’association M. Ziti.
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Je me souviens d’une émission qu’on a pu voir sur plusieurs semaines à la télévision il y a au moins 20 ans. Le sujet : à quoi ressemblera le monde dans 50 ans ? Chaque semaine, on nous développait le sujet de différentes façons et à différents niveaux

    D’après eux, le monde dans 50 ans faisait « peur à voir »

    La plupart des gens étaient affamés ou déjà morts de faim. Il ne restait pas grand monde sur terre. Ceux qui résistaient étaient devenus violents, haineux, jaloux, envieux….. Il restait si peu de choses qu’ils étaient capables de faire n’importe quoi pour les obtenir…. Voler, tuer faisait partie de la vie de tous les jours

    Là il n’y avait plus de pays, ni de religions, il n’y avait plus de fleurs dans les champs, il n’y avait plus de champs

    La terre était archi polluée, bien trop polluée pour y vivre, alors les hommes se terraient et vivaient reclus dans les sous-sols dont ils ne sortaient que lorsque c’était indispensable

    Ce qui restait du monde d’avant : pas grand-chose, des maisons démolies, des voitures brûlées, des catastrophes naturelles, des paysages apocalyptiques

    Des voitures brûlées…. Des mosquées brûlées…. Attendez encore un peu, on y arrive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *