Le village Décathlon dans les starting blocks à Saint-Jean-de-Braye (Orléans)

L’année 2016 sera peut-être la bonne pour Décathlon et son projet de “village” commercial et sportif à Saint-Jean-de-Braye, sur le site de la Bissonnerie. C’est en tout cas ce qu’espèrent les promoteurs du projet – Décathlon et le maire de la commune, David Thiberge (PS) – qui tenaient jeudi soir une conférence de presse commune sur ce dossier controversé, en stand by depuis… 2007.

DECATHLON - Oxylane St Jean de Braye
“Nous en sommes à la dernière marche du projet”,
assure l’élu. Les responsables de Décathlon tablent sur un prochain avis de la commission départe mentale d’aménagement commercial qui conditionnera l’examen du dossier de permis de construire. Objectif, démarrer le chantier au 2e semestre de cette année, pour une ouverture prévue fin 2017.

oxylane decathlonIl y a un peu plus d’un an, la commission nationale d’aménagement commercial avait retoqué le dossier, à la suite d’un recours des opposants de l’association SPLF 45 (pour un Site préservé entre Loire et forêt). Ces militants refusent le bétonnage des 15ha de terres agricoles et boisées dévolues au futur centre commercial, qui doit accueillir un magasin Décathlon, des espaces consacrés au sport, et des boutiques dédiées aux loisirs et au bien-être. Ce jeudi, ils étaient une dizaine devant la salle où se tenait la conférence de presse. Un peu inquiets pour l’avenir, mais décidés à poursuivre oxylane decathlonleur combat. “Nous avons fait appel du rejet de notre recours contre le plan local d’urbanisme, et nous continuons à prévoir des actions sur le site”.

“Orléans est le seul dossier qui soit aussi compliqué”

Par rapport à son dossier précédent, Décathlon a modifié un certain nombre d’éléments contestés. L’esthétique du site et les parkings ont été revus, l’accès en transports en commun oxylane decathlonfacilité, l’insertion du site dans l’environnement retravaillée. L’emploi figure aussi en bonne place dans l’argumentaire, avec 140 postes à l’ouverture et l’assurance que l’autre magasin, au sud de la Loire, sera maintenu. Et pour mieux convaincre, l’enseigne a organisé des groupes de travail qui ont réuni 90 personnes – élus, riverains, etc. Une démarche originale pour essayer de faire enfin sortir de terre le projet. Pas simple, concède Olivier Valentin, chef de projet chez Décathlon. “Sur nos dix villages en France, Orléans est le seul dossier qui soit aussi compliqué”…

 

Le projet en chiffres selon Décathlon
140 emplois créés
80.000 m2 d’espaces verts
15.000 m2 de boutiques
9700m2 d’espaces couverts dédiés à la pratique sportive
5400m2 pour le magasin Décathlon
2,3 km de parcours santé
18 millions d’euros d’investissement

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. 140 emplois créés, c’est forcément génial ! Pour 18 millions d’euros, euh… Quelle part d’argent public dans tout ça ? A quel prix l’espace public est-il vendu à des intérêts privés ? L’injonction à consommer serait-il le seul horizon visible pour nos décideurs politiques ? Un peu léger votre article…

Les commentaires pour cet article sont clos.