Taubira : sur « un désaccord politique majeur »

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Jusqu’au bout Christiane Taubira aura affirmé sa personnalité, ce petit quelque chose qui la rend singulière et attachante. Quelques heures après l’annonce de son départ, et après une conférence de presse au cours de laquelle elle a évoqué « un désaccord politique majeur » et justifié sa décision qui a surpris ses collaborateurs, l’ex garde des Sceaux s’est livrée à la traditionnelle passation de pouvoir.

Christiane Taubira

Christiane Taubira

Son successeur au ministère de la justice est Jean-Jacques Urvoas, jusque-là député du Finistère, président de la commission des lois de l’Assemblée et  rapporteur du projet de loi sur la déchéance de la nationalité, un proche de Manuel Valls.

Ces passations de pouvoir ministérielles sont un exercice  ultracodifié de la cinquième République que l’ex-ministre s’est amusée à bousculer en quittant les lieux à vélo. Dans sa déclaration de patrimoine n’en a-t-elle pas déclaré quatre qu’elle a continué à enfourcher bien que ministre et suivie d’un garde du corps ?

Extraits de sa conférence de presse

guillemets-anglais-ouvrantJe choisis d’être fidèle à moi-même, à mes engagements, mes combats, mon rapport aux autres, à nous tels que je nous comprends»….

«Le péril terroriste qui nous menace est grave, imprévisible et nous avons appris à le traquer, nous nous en sommes donné les moyens, nous savons comment le combattre et nous avons montré que nous sommes bien déterminés à l’abattre. Mais je crois que nous ne devons lui concéder aucune victoire, ni militaire, ni diplomatique, ni politique, ni symbolique.»

«Durant des années, ce ministère a été appauvri», a-t-elle relevé, assurant l’avoir «profondément consolidé, modernisé»….. «Le premier atout de ce ministère, ce sont ses ressources humaines», a-t-elle insisté, mettant en avant le «plan de recrutement majeur» lancé sous sa gouvernance

Réaction de Jean-Pierre Sueur, ancien président de la commission des lois au Sénat

Jean-Pierre Sueur

Christiane Taubira a été beaucoup attaquée. Un  mot est constamment revenu : laxiste. Quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise même lorsqu’elle a annoncé des mesures sévères ce mot  a fleuri  telle une ritournelle. Or c’est contraire  à la vérité. Quels sont les faits ? Les prisons ne sont pas dépeuplées. Les chiffres sont-là.  Durant son ministère  elle a créé 5100 postes de magistrats, greffiers, agents de la pénitentiaire. Aucun autre garde des Sceaux n’en a fait autant depuis 20 ans et même  ces emplois ont diminué sous Sarkozy. Elle a créé 6000 places de prison. Elle a considérablement augmenté les crédits  pour l’aide aux victimes.  Il ne faut pas oublier la loi sur le mariage pour tous. Même Nicolas Sarkozy  vient de dire que s’il revient au pouvoir il ne l’abrogera pas.

Elle a fait voter vingt lois dont deux grandes. D’abord celle qui porte sur la prévention de la récidive. Elle est hantée par cette question et par conséquent a  elle a voulu qu’il n’y ait pas de sortie sèche de prison mais une préparation à la sortie.  Elle a aussi voulu des peines alternatives à la prison et faire en sorte  que dans les têtes peine  n’égale plus  uniquement prison. C’est pourquoi elle a donné autant d’importance à la contrainte, à une peine qui exige  un effort contraignant. Mettre en prison des courtes peines, des petits délinquants c’est les mettre au contact du  milieu de la délinquance. Elle a porté  une loi pour la justice du  XXIème siècle axée sur un service d’accueil unique à la justice de telle manière  que les justiciables puissent être accueillis dans cet univers opaque. Elle l’a   préparée par une large concertation. Elle s’est attelée à la réforme tant demandée des tribunaux sociaux (sécurité sociale, incapacités etc).  Elle les a reliés aux TGI et a beaucoup développé l’action de groupes.  Enfin elle a  enclenché la réforme de la justice des mineurs et je souhaite qu’elle soit poursuivie. De même que la réforme du statut du parquet .

Christiane Taubira est une femme de conviction, une battante, qui a été l’objet d’attaques sordides. C’est une femme debout, de courage,  attachée à ses valeurs. Enfin ce qui m’a beaucoup plu  lors de ses interventions c’est son rapport  au langage, une  vertu qui se perd au profit d’une conception plus technocratique. Entendre sa syntaxe, son style, ses mots, ses périodes   sont la preuve d’une considérable culture,  d’un lien avec les écrivains, les philosophes… C’est une femme de lettres.

Sondage

Selon un sondage L’opinion en Direct /Elabe pour BFMTV 81% des personnes sondées approuvent sa décision dont 53% même « tout à fait ». Seuls 19% la désapprouvent. Les sympathisants de droite, d’extrême droite et du centre approuvent quasi unanimement ce départ. Les sympathisants de gauche sont plus  ne sont  que 68% a être d’accord avec ce départ. 68% des Français portent un jugement négatif sur son bilan en tant que garde des Sceaux.

Enfin, selon un autre sondage Odoxa à paraître dans le Parisien dans leur grand majorité (82%) ne souhaitent pas qu’elle se présente à l’élection présidentielle ni à une éventuelle primaire à gauche.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Tous les ministres qui ont essayé de réformer profondément et durablement la justice ont été vilipendés et décriés. Certains même poussés au suicide.
    Madame Taubira encore plus que d’autres a été caricaturée, comparée honteusement à un singe, rapprochée de la publicité raciste Y’a bon Banania, accusée de laxisme, etc… Récemment Madame Dati a fait l’objet du même genre de critiques.
    Elle aurait pu offrir sa démission plus tôt, mais elle est restée pour essayer de porter certains de ses projets, notamment sur la justice pénale des mineurs.
    Je suis passé hier soir au pied du futur Palais de Justice de Paris :
    http://www.clichy-batignolles.fr/le-futur-palais-de-justice-de-paris-0
    Très impressionnant !
    A l’heure de l’état d’urgence et du tout répressif voulu par des ânes qui ignorent les leçons de l’histoire, elle laisse de grands chantiers, comme la réforme de l’instruction, l’indemnisation des avocats commis d’office, la gestion des carrières des magistrats, la saturation des greffes des tribunaux, l’application des peines, la justice des mineurs, la violence dans les centres de détention, etc.
    Je pense sincèrement qu’elle laissera une plus grande trace dans son ministère que bon nombre de ses prédécesseurs et qu’un jour on lui rendra justice, pour ses idées et son travail pour les défendre.

  2. Voila que la Cassandre de la gauche s’en va.
    Elle n’est pas crue par sa propre famille: c’est affreux, dite !!!

  3. Depuis ce départ, on est en droit de se demander s’il reste encore une seule personnalité qui porte les véritables valeurs de la gauche dans ce gouvernement. Le départ de Mme Taubira et l’éventuelle “économie” d’une primaire à gauche annoncent son naufrage à venir.
    Chapeau bas Mme Taubira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *


Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail