Billie Holiday, juste une vie

Pas évident le “biopic” au théâtre ! Et pourtant tout sonne juste dans cette biographie en image et en chansons de cette légende du jazz de l’entre deux guerres…

Billie Haliday

D’abord il ya le récit, entre fable et vérité, de la vie de Billie Holiday, narré au rythme sonore de la vieille machine à écrire Remington, dans une habile mise en scène entre un histrion, génial comédien polymorphe (Rémi Cotta), et Billie elle même, qui ne cesse de remettre “les pendules à l’heure” sur ses origines, son enfance misérable et son passé de descendante d’esclaves.

Non, Billie ne veut pas de cette commisération sur son passé, toujours associée à une forme de mépris pour sa race, non Billie ne veut pas de pitié mais du respect pour ses ancêtres et les crimes qu’ils subirent collectivement. Oui, Billie se veut une femme libre de sa vie, de ses choix, de sa sexualité et aussi de sa déchéance dans la drogue. Et tant pis si dans Billie il y a “lie” (mentir en anglais): qui saura jamais écrire la vérité de la vie cette femme libre ?..

Et puis Billie (Samantha Lavital) chante, et soudain les chansons si connues de cette star du jazz classique reviennent une à une en mémoire, et Samantha Lavital fait plus qu’interpréter le répertoire de la grande Billie, elle donne à ces chansons une véritable présence, ici et maintenant, inscrites dans le récit tourmenté de cette vie cabossée. Et tout prend son sens dans la clef de voute finale, quand Billie interprète le légendaire titre “Strange Fruit”, la terrible chanson engagée qui décrit ces étranges fruits que sont les noirs pendus aux arbres* !

Dommage que la salle et le nombre de représentations ne permettent pas à un public plus large d’entendre ce magnifique et puissant message contre le racisme…

GP

*Chanson composée en 1939 par Abel Meeropol afin de dénoncer les Necktie Party ( pendaisons) qui avaient lieu dans le Sud des Etats Unis et auxquels les blancs assistaient habillés sur leur 31. Cette chanson fut offerte à Billie Holiday au cours de sa carrière, et rencontra un immense succès lors de sa sortie.

Strange Fruit (Fruit Etrange *)

Southern trees bear strange fruit
Les arbres du Sud portent un fruit étrange
Blood on the leaves and blood on the root
Du sang sur leurs feuilles et du sang sur leurs racines
Black bodies swinging in the southern breeze
Des corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud
Strange fruit hanging from poplar trees
Un fruit étrange suspendu aux peupliers

Pastoral scene of the gallant South
Scène pastorale du vaillant Sud
The bulging eyes and the twisted mouth
Les yeux révulsés et la bouche déformée
Scent of magnolia sweet and fresh
Le parfum des magnolias doux et printannier
Then the sudden smell of burning flesh
Puis l’odeur soudaine de la chair qui brûle

Here is a fruit for the crows to pluck
Voici un fruit que les corbeaux picorent
For the rain to gather, for the wind to suck
Que la pluie fait pousser, que le vent assèche
For the sun to ripe, to the tree to drop
Que le soleil fait mûrir, que l’arbre fait tomber
Here is a strange and bitter crop !
Voici une bien étrange et amère récolte !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Web007rzSOI[/youtube]

 
“Neige noire” variations sur la vie de Billie Holiday
 
Texte et mise en scène de Christine Pouquet
avec Samantha Lavital et Rémi Cotta
CADO Théâtre d’Orléans jusqu’au 5 février COMPLET TOUS LES SOIRS
 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.