Orléans: un collectif pour le maintien des chèques postaux à la Source

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

 

Devant l'immeuble des chèques postaux, le symbole à sauver.

Devant l’immeuble des chèques postaux, le symbole à sauver.

Trois sites seraient pressentis pour accueillir l’implantation du nouveau centre des chèques postaux de la Source contraint de déménager en raison de la vétusté des locaux.
 
Olivier Carré, le maire d’Orléans l’avait dit lors d’une visite avec le préfet Nacer Meddah à la Source, pas question que les nouveaux chèques postaux s’installent sur une autre commune de l’agglomération. Or, il l’a annoncé lui-même lors de l’assemblée générale de l’AHLS (Association des habitants de la Source). Trois sites seraient retenus, deux sur Olivet, un au Larry et l’autre à la ZAC du Moulin, et un sur la Source, sur la partie boisée de l’Université, le long de l’avenue Kennedy en face de la Rue Henri Troyat).

Un collectif

Michel Ricoud le conseiller municipal (PC) vient de proposer la création d’un collectif qui pourrait s’intituler ” “les chèques postaux doivent rester à la Source”.
 
Il explique: “Nous sommes très nombreux à la Source à être favorables au maintien des Chèques Postaux sur 
Michel Ricoud

Michel Ricoud

notre quartier. La troisième option a tout notre soutien. Egalement, nous devons être très attentifs et vigilants en ce qui concerne le maintien des activités et donc des emplois. Je propose donc qu’un collectif qui pourrait s’intituler. “Les Chèques Postaux doivent rester à la Source” soit créé. Il pourrait regrouper les élus favorables à ce maintien, les organisations syndicales des Chèques Postaux, les associations de la Source et les citoyens du quartier. Ce collectif permettrait de porter le souhait des habitants de la Source, dans leur diversité, mais animé par le même objectif, auprès de la direction nationale de la Poste”. L’arrivée des chèques postaux à la construction de la Source dans les années 60 avait donné son identité au quartier.
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. pourquoi le 3 ème solution a-t-elle la préférence de Mr Ricoud ?
    je rappelle que du centre de La Source ( l’Indien) ; il y a 3,5 fois moins de distance jusqu’à la zac du Moulin que jusqu’au Novotel ( doit-on considérer que le Novotel, ce n’est pas La Source ? )
    Et le Larry est quasiment à la même distance du centre de La source que ce Novotel.

  2. Michel Ricoud semble un peu a côté de son sujet la-dessus. . il semble un peu encore à l’époque des années 70 ou 80 où beaucoup des 2500 à 3000 employés du centre résidaient à La Source, particulièrement dans les Pierres et Lumières.
    Sur les 1000 employés restants aujourd’hui, seul 10 % résident encore sur le quartier..
    s’il y a encore des postiers vivant à La Source, ce sont plutôt des retraités, des “anciens” du centre de souvent 70 ans et plus. Pour les actifs actuels la situation géographique est extrêmemement différente.
    Et ce n’est pas ces actifs qui amènent la moindre vie à La Source; il arrivent et repartent quasiment tous en voiture ( quelques un par le tram) et font , de temps à autres quelques courses dans la zone commerciale d’Olivet.

  3. le long de l’avenue Kennedy est, de loin, l’option la moins réaliste et la moins pratique pour les employés :
    – assez loin de la ligne de tram ( la Zac du moulin est bien desservie, le Larry pas trop mal)
    – secteur pas très large et enclavé
    – nécessité de détruire des espaces boisés
    – problème avec la forte circulation sur l’avenue Kennedy aux heures de pointes
    – proximité immédiate des “cités difficiles” de La Source.

  4. Michel Ricoud doit préferer le 3ème choix pour garder historiquement le Centre Financier sur Orléans et surtout le quartier de La Source, les 2 autres options offrant le bâtiment à la commune d’Olivet… Par contre les commerces du haut de l’avenue de la Bolière en pâtiront c’est sur (boulangerie, boucherie,…)… Il faut dire que réunir terrain constructible proche du tram et sur le sud de l’agglo ça doit réduire singulièrement les choix… Moi je m’en fous tant qu’il me préserve mon emploi…

    • Bonjour Jean-Paul,
      les employés du CRSF n’ont que faire d’être sur la commune d’Orléans ou celle d’Olivet. il n’y a que quelques encâblures entre les 3 emplacements. L’essentiel, étant donné qu’une large majorité de ces employés habitent vers le sud ( la Ferté, Marcilly, Sandillon… et souvent plus loin), c’était de ne pas se retrouver à Saran ou Ingré avec 1 heure de voiture dans les embouteillages matin et soir. Nous ne sommes plus que 2 dans mon service à résider à La Source. un partira bientôt et moi, j’envisage de quitter le quartier , tellement la situation se dégrade d’année en année dans les immeubles Pierres et Lumières qui commencent sérieusement à ressembler à ce qu’était autrefois Camille Flammarion. Quant aux commerces de La Source, ce n’est , je le répète , certainement pas les employés du centre financier qui les font vivre, tant ils sont pressés de sauter dans leur voiture pour rejoindre leur domicile après le journée de travail :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail