Tourisme: la région Centre-Val de Loire s’organise

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Pierre-Aalin Roiron, président du CRT, Christelle de Crémiers, vice présidente de la Région déléguée au Tourisme

Pierre-Alain Roiron, président du CRT, Christelle de Crémiers, vice présidente de la Région déléguée au Tourisme

Le tourisme  est depuis longtemps une illustration du mille feuilles à la française: la dispersion de la compétence des collectivités territoriales en ce domaine, entre les communautés de communes, les départements et les régions ne favorisait guère l’efficacité, avec des initiatives parfois redondantes et souvent mal coordonnées entre tous les acteurs: syndicats d’initiative, comité locaux, départementaux et régionaux de tourisme.

Tout le monde avait conscience de l’importance de l’enjeu économique du tourisme (rappelons que la France reste la première destination touristique mondiale, même si elle n’est pas la première en terme de revenu tiré de cette activité…), mais il a fallu la promulgation récente de la loi “NOTRe” (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) pour enfin, mieux organiser l’implication des collectivités dans ce secteur d’activité.

Une journée de travail

Une journée de travail regroupant la quasi totalité des différents organismes était donc organisée ce mardi 1° février au siège de la région, pour tirer les conséquences positives de cette restructuration des acteurs publics du tourisme.

L’échelon de la région se trouve ainsi placé dans un rôle de coordinateur essentiel pour accompagner cette réforme structurelle, dont le premier effet sera la fusion de bon nombre d’offices de tourisme à l’échelle des communautés de communes, divisant par deux le nombre d’entités (mais pas forcément de points d’accueil du public). Les emplois (environ 400 équivalents temps plein) devraient être globalement maintenus mais ce redéploiement va favoriser la mutualisation des compétences et permettre aux personnels d’améliorer leurs compétences spécifiques, la région Centre Val de Loire mettant en œuvre un plan de formation particulier destiné à la professionnalisation de ces personnels.

Le but est bien sûr d’atteindre un niveau d’excellence dans l’information et l’accueil touristiques, dans ce rôle clef d’interface entre visiteur et prestataire des offices de tourisme, en améliorant encore les outils de l’internet, avec par exemple une forme d’accueil numérique pour répondre au plus près aux demandes, mais aussi en offrant de nouveaux services comme des services de “conciergerie”, à l’apanage des grands hôtels, permettant de trouver des solutions à (presque) toutes les demandes des touristes en voyage.

La région Centre Val de Loire possède de beaux atouts touristiques, des châteaux de la Loire à la Loire à Vélo, en passant par ses territoires que sont le Berry ou la Sologne, et cette restructuration des outils d’accueil et de promotion ne peut qu’avoir un effet bénéfique pour toute la filière du tourisme, en développant mais aussi en fidélisant une clientèle dont on espère étendre la saisonnalité pour pérenniser l’emploi dans ce secteur.

GP

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Alors , comme cela , la , ” ma ” , Loire à vélo est un ” bel atout touristique ” pour la région Centre Val de Loire .
    Dans de telles conditions le million d ‘ usagers en 2015 et les 20 millions d ‘ euros de retombées financières cela ne méritait – il pas , et mérite encore , un grand coup de chapeau ? Coup de chapeau auquel aurait été ,ou sera associé ” l’ inventeur et créateur ” de cette réalisation qu ‘ il réussit , malgré les quolibets et les ricanements de ses collègues conseillers régionaux de région Centre en 1995 , à faire accepter et financer ?
    Oui , mais voila , dès fin 2014 , l ‘ inventeur – créateur sollicita à plusieurs reprises le président de région et sa vice présidente en charge du tourisme afin d ‘ organiser une manifestation pour les 20 Ans de la Loire à vélo . Réponses : ” passe ton chemin sur ton petit vélo ” ( expression de ma part pour qualifier leurs fins de non recevoir qu ‘ ils n ‘ écrivirent pas mais me firent comprendre ) . Ils avaient d ‘ autres sujets à traiter ( leur réélection peut – être ? ) .
    Alors , sur les pas de Serge GROUARD , moi aussi , je dis ” merde ” à ces politiques qui font fi de quiconque , en l ‘occurence pas eux , aurait créé un ” objet ” remarquable , d ‘ intérêt général prouvé ; mais , pensez donc , il eut fallu , et faudra , pour réparer leur oubli volontaire , évoquer publiquement la construction du projet en présence de cet ” anonyme ” rayé ( temporairement ? ) des mémoires .
    Régis Réguigne ” père et inventeur ” de la Loire à vélo . Puisse monsieur ROIRON recevoir et traiter dignement ce message car , il n ‘ est pas trop tard pour bien faire . Confiance bien placée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail