Jean-Marc Rouillan en plein délire terroriste

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire à l’encontre de Jean-Marc Rouillan, un des fondateurs d’Action directe, pour des propos au magazine mensuel marseillais Le Ravi. Celui-ci, en liberté conditionnelle, a qualifié de “courageux” les auteurs des attentats de Paris du 13 novembre. “Ils se sont battus dans les rues de Paris alors qu’ils savaient qu’il y avait deux ou trois mille flics autour d’eux” a déclaré Rouillan.

Jean-Marc Rouillan

Jean-Marc Rouillan

A l’AFP, Jean-Marc Rouillan a expliqué que ces propos rapportés par ce journal d’extrême-gauche n’étaient pas une “valorisation” des djihadistes dont il affirme ne pas partager l’idéologie. Pour Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, “ces propos sont une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour les familles…”
Jean-Marc Rouillan, auteur de plusieurs attentats dans les années 80, notamment condamné pour l’assassinat de Georges Besse le patron de Renault, avait été arrêté le 21 février 1987 dans une ferme isolée de Vitry-aux-Loges, avec ses complices Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron et Georges Cipriani.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail