Fin des budgets culturels, seules les façades seront sauvegardées comme à Bourges

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

goracentre

Dans toutes les collectivités les budgets de la culture subissent des coupes sombres. Des acteurs culturels parlent de “variable d’ajustement”. A Bourges, la municipalité a décidé d’aller au bout de cette logique. “Nous ne garderons de la culture que la façade de la maison” a décidé le maire Eric Blanc. “Nous irons jusqu’au bout de cette logique, pas un centime pour la culture”.

maison culture

Dans la capitale du Berry, le budget de la culture sera l’an prochain égal à zéro. “Quand j’entends le mot culture je sors ma gomme” précise l’adjoint en charge du dossier. Mais afin de ne pas perdre la face (et la façade) la première année, les responsables municipaux vont garder la façade de la maison de la culture, juste la façade. Derrière ce sera le grand vide. Le symbole de la Maison de la Culture de Bourges, la première en France décidée par Malraux permettra aux Berruyers de garder la devanture. Mais c’est tout. 

D’autres mairies de la région pourraient imiter Bourges. Ainsi à Tours où les soirées d’Opéra coûtent trop cher aux finances publiques, ne sera conservée que la façade du grand théâtre, seule rescapée d’un incendie avant la reconstruction. “L’intérieur du théâtre sera conservé au musée, ainsi les Tourangeaux auront ils l’illusion d’avoir encore un opéra”. Un troisième Hilton pourrait être construit derrière la façade.

Autre trompe l’œil de la culture, l’ancien théâtre à l’Italienne face à l’hôtel Groslot, avait montré la voie à Orléans. Il avait été détruit en 1979 pour ne garder que la façade reconstruite à l’identique afin d’y loger derrière la nouvelle mairie. Toujours dans la capitale régionale, la Galerie du Lion, sise dans un bel hôtel particulier ne conservera que son mur d’enceinte et derrière, on imagine déjà un refuge pour félins errants. Enfin, la Galerie Le Garage, une des seules encore actives sur l’Orléanais, ne gardera que son portail. Sans surprise, derrière sera créé un atelier de réparation automobile. Là aussi, la culture se sera dorénavant rangé  des voitures.

Le Goracentre

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail