Dissolution de Culture O Centre: lettre ouverte de membres du Conseil d’Orientation

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Lettre ouverte aux élus de la majorité de la Région Centre Val de Loire et du Loir-et-Cher face au risque lié à la dissolution de Culture O Centre ce 18 mars.

Par Jean Michel Mijeon,
Élu municipal à Chissay-en-Touraine, membre du Conseil d’Orientation de Culture O Centre.

Mesdames, Messieurs les élus,

La décision qui a été prise il y a quelques jours par l’exécutif Régional de dissoudre l’organisme Culture O Centre m’a profondément choqué.

Je ressens fortement un sentiment d’humiliation et de frustration suite à cette annonce soudaine qui remet en cause le travail des personnels, les missions, les ateliers du conseil d’orientation mis en place au printemps 2015.

Vous comprendrez aisément qu’il n’est pas question pour moi qui accompagne depuis plusieurs années les projets et ambitions culturelles de cette agence régionale et de la collectivité Région Centre de tourner la page, de faire : «  Comme si de rien n’était ».

Je me permets donc de vous faire parvenir cette lettre ouverte qui vous permettra, je l’espère, de réagir, de répondre, au regard des conséquences désastreuses d’une telle action au sein de notre Région et de notre département et permettra peut-être d’obtenir une explication rationnelle face à cette décision si violente, si soudaine pour la culture dans notre région, dans nos départements ruraux.

La situation est inédite pour une majorité se réclamant de gauche et est en tout point embarrassante.
Le mot Culture et sa symbolique : l’émancipation, sont frappés de plein fouet.

Mesdames Messieurs, chers élus, ce qui est inquiétant aujourd’hui c’est que la culture semble être devenue ce jour pour vous une variable d’ajustement dans l’équilibrage de vos budgets.

Au cœur de votre décision se retrouve la crise majeure à laquelle est confronté le mouvement artistique et culturel depuis quelques années. Une crise qui touche au sens même de sa production et de sa fonction sociale, qui est quelque part une représentation de la crise des politiques publiques en la matière, liée au choix de la marchandisation du secteur.

Quand on se permet de couper le fil budgétaire de la culture, lorsque l’on remet en cause sa sanctuarisation sans concertation avec les 20 salariés qui se sont investis, ont créé, ont porté avec vous des ambitions culturelles et qui seront licenciés d’ici peu sans respect aucun,  on peut se poser des questions.
Surtout : «  quels sont les arguments qui vous guident dans votre choix ? »

Pour conclure : «  qui protège la culture maintenant ?

S’associent à cet appel d’autres membres du conseil d’orientation de Culture O Centre, parmi lesquels :
Georges Buisson, Président
Nicole Gautier
Caroline Fried
Nathalie Arnoux
Martine Rico
Catherine Bizouarn
Cécile Hurbault
Hugues Hollenstein

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail