Le sprint final

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Loïc Puyo

Loïc Puyo


 
Par Loïc Puyo
   

And the winner is ? Les américains ont leur Leonardo Di Caprio, la Ligue 1, le PSG et ses stars, mais la Ligue 2 et le National cherchent encore ses lauréats parmi les nominés… On n’a jamais été aussi proche de l’issue finale et pourtant ces championnats sont encore loin d’avoir dévoilé leurs scénarios. Quelle en sera la chute?

Des larmes de joie pour certains, des désillusions pour d’autres… Voilà ce qui attend les différents acteurs qui espèrent encore accéder à la division supérieure ou à sauver leur peau en assurant le maintien.

Avant de remettre les prix et de dérouler le tapis rouge pour les meilleurs, on risque de connaître un festival de rebondissements. C’est là toute la beauté du sport mais aussi toute sa cruauté. Le dénouement se jouera sur des détails, sur des exploits, sur des erreurs, tout autant d’événements imprévisibles qui rendront le verdict encore plus unique.  

Loïc Puyo à l'USO, en 2014

Loïc Puyo à l’USO, en 2014

Je me revois encore il y a un an en jaune et rouge, on n’envisageait (quasiment) pas à la descente. On était loin de penser que Nîmes allait être maintenu, malgré le verdict de la Ligue, et que nous allions nous effondrer ainsi, lors des derniers matchs. Et pourtant…

Au lieu d’une happy end, c’est le ciel qui nous est tombé sur la tête avec cette cruelle relégation. Depuis, de l’eau a coulé sous les (petits) ponts, l’USO a connu à nouveau l’ingrat niveau du National, moi personnellement j’ai quitté le club pour évoluer à Nancy.

Ce vendredi : US Orléans 1-0 EFC Fréjus

Ce vendredi : US Orléans 1-0 EFC Fréjus ©USO

La saison a été semée d’embûches pour les usoistes et pourtant ils sont encore à l’affût pour ce sprint final, même plus que jamais, après cette superbe série de quatre victoires consécutives. Pourvu que ça dure !

Il reste des confrontations directes, des rencontres face à des clubs en danger, des équipes “en vacances”. Tous les matchs seront compliqués. Jouer contre un favori, contre un condamné ou contre des joueurs libérés, ce n’est jamais facile et bien malin celui qui peut pronostiquer cette fin de saison en National.

Et bien malin aussi celui qui peut annoncer les trois futurs acteurs récompensés par la montée. Cela suffit-il de compter dans ses rangs le meilleur producteur, les meilleurs acteurs, ou bien le meilleur metteur en scène ? Difficile de savoir. Mais le plus important c’est d’éviter de se faire des films ou de se projeter à long terme.

Capture d’écran 2016-03-20 à 23.13.04Le plus important est bien sûr le fameux “prendre les matchs les uns après les autres”. Cette expression est détestée par les journalistes et les détracteurs des joueurs de  foot mais pourtant tellement vraie. La plus grosse erreur serait d’anticiper sur les matchs à venir en pariant sur un hypothétique tableau de marche.

Avec Nancy, le constat est le même. On est dans le haut de l’affiche, beaucoup aimeraient être à notre place mais nombreux vont se battre pour nous la ravir. Il reste en cette veille du 20 mars huit matchs, deux mois de compétition avant le verdict.

Et après cette saison 1 que prévoir pour la saison 2 ? un maintien ou une montée ?Le résultat aura un impact sur tout un club, sur toute une ville mais aussi pour tous les joueurs concernés. Cela profitera-t-il à tout le monde en cas de montée ? Ce n’est pas si évident que cela. Il y a bien sûr les joueurs en fin contrat qui attendent d’en savoir plus sur leur avenir, les éventuelles prolongations, ou les joueurs non conservés en cas de montée. C’est déjà arrivé dans l’histoire que les intérêts individuels s’opposent aux enjeux collectifs, et dans ces cas là, la fin a rarement été heureuse….

En attendant de se soucier de l’aspect contractuel de notre métier, il reste encore de belles émotions à vivre, de grands matchs à jouer et de grandes victoires à aller chercher pour s’assurer des émotions indescriptibles. Je parle en connaissance de cause. Tous les joueurs n’ont pas connu de montées. Et là, la nostalgie reprend le dessus avec notre saison 2013-2014, ponctuée par ce titre de champion et cette accession en Ligue 2 extraordinaire.

Je nous souhaite de revivre ces moments là, cette fois-ci séparément mais sans doute avec la même joie, celle procurée par l’inoubliable clap de fin et la standing ovation qui l’accompagnent.

Moteur ! Allez Nancy, allez l’USO !

Loïc Puyo

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail