Serge Grouard: la tentation de la primaire…?

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Serge Grouard s’éloignerait-il encore un peu plus de François Fillon? Des divergences sont apparues entre les deux hommes et lors de la venue de l’ancien Premier ministre à Orléans fin janvier, Serge Grouard avait expliqué qu’il n’était pas d’accord sur les méthodes de campagne du candidat à la primaire. Plus question donc pour l’ancien maire d’Orléans d’être le directeur de campagne de François Fillon, comme la presse nationale s’en était fait l’écho.

Début mars, un Comité de soutien pour la primaire à François Fillon dans le Loiret s’est créé et, surprise, ce n’est pas le maire d’Orléans qui le préside mais le sénateur Jean-Noël Cardoux, avec deux délégués départementaux, Catherine Soullie et Dominique Delandre. “Depuis cinq ans notre pays part à la dérive et l’alternance de 2017 sera décisive. François Fillon est l’homme de la situation” explique Jean-Noël Cardoux qui précise qu’il a accepté cette mission avec l’accord des autres parlementaires qui soutiennent François Fillon, Marianne Dubois, Eric Doligé et Serge Grouard.

Serge Grouard et François Fillon

Serge Grouard et François Fillon

On ne sent pas un enthousiasme débordant de l’ancien maire d’Orléans qui a voulu depuis son départ de son fauteuil de maire, “casser la baraque”, en disant d’abord “merde aux politiques” puis avec sa proposition d’Etats généraux, pour “redonner la parole aux Français”. Une initiative qui n’a d’ailleurs pas eu le retentissement médiatique escompté.

Serge Grouard

Serge Grouard

Alors, Serge Grouard qui estime que le système “dans lequel nous vivons est à bout de souffle“, se prépare t-il à abandonner pour les primaire le navire François Fillon, classé désormais quatrième dans les sondages? Pour rejoindre quel autre candidat?

Pour Serge Grouard, aucun candidat à cette primaire de la droite et du centre ne paraît être à la hauteur. Et, ce n’est pas la candidature à venir et supposée de Nicolas Sarkozy qui va le faire changer d’avis. Et s’il y allait lui-même? Si Serge Grouard était candidat à la primaire pour présenter cette candidature de rupture qu’il appelle de ses voeux? Ses discours en privé laissent entendre qu’il n’est pas loin de franchir le pas. L’absence de candidat qui se réclame haut et fort du gaullisme pure et dur, lui offre un créneau. Et comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même…

Olivier Geffroy de Juppé à Le Maire

Olivier Geffroy

Olivier Geffroy

Dans la Landernau local, il ne serait pas le premier à changer d’avis. Ainsi Olivier Geffroy, l’adjoint au maire d’Orléans qui avait fait venir Alain Juppé pour le soutenir aux cantonales, a changé de poulain. Comme il l’a annoncé sur son site, il votera pour Bruno Le Maire. “je ne crois plus que les Français recherchent encore la figure du combattant politique inoxydable, balafré, suturé, mort dix fois, revenant sans cesse d’outre-tombe et ressuscité dix fois. Je ne crois pas que, pour penser la France de 2050, nous devions nous en remettre à une génération née au début de la Guerre froide.“.  Alain Juppé appréciera. Mais comme dit l’adage, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et ce revirement de l’adjoint à la sécurité d’Olivier Carré ne doit rien, bien sûr, au fait que le maire d’Orléans, qui aura son mot à dire sur les investitures aux législatives, roule pour Bruno Le Maire. Or, Olivier Geffroy ne cache pas ses ambitions sur la sixième circonscription détenue par la socialiste Valérie Corre.

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Et hop! une nouvelle cuisine à ajouter au menu d’un banquet qui risque d’être très très réchauffé et peu ragoutant.

  2. J’ai beau tourner le problème dans tous les sens, je ne vois aucun avenir présidentiel en 2017 ni pour François Fillon, qui porte le bilan du quinquennat Sarkozy, ni encore moins pour Serge Grouard, qui a quitté son poste de maire pour raison de santé et n’a que très peu de notoriété nationale.
    La primaire devrait se jouer à trois entre Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et Bruno Lemaire, ce qui exclut les femmes des LR, trop clivantes.

  3. Cette décision me réjouit.
    En effet, je m’étonnais un peu que l’homme d’action qu’est Serge GROUARD se satisfasse de se mettre au service de l’homme d’inaction qui, durant 5 ans, a servi de paravent à Sarkozy sans bouger une oreille.
    A mon sens, notre ex-Maire a davantage d’atomes crochus avec le candidat Bruno LE MAIRE, beaucoup plus dynamique et qui porte des idées courageuses pour véritablement changer des choses.

  4. Ces “Judas” veulent “rouler” pour eux et n’hésitent donc pas à renier leurs ” Pères ” en politique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail