Michel Sapin recadré par les Belges et les Français

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Il y a des maladresses surprenantes surtout lorsqu’elles viennent d’un politique aguerri et en charge d’un ministère important. Interrogé mardi soir sur LCI au sujet du communautarisme de Molenbeek, notre ministre des Finances, Michel Sapin a déclaré: “Je ne sais pas s’il faut dire la Belgique en tant que telle, mais je pense qu’il y a eu une volonté ou une absence de volonté de la part de certains responsables politiques, peut-être par envie de bien faire, peut-être par sentiment que, pour permettre une meilleure intégration, il faut laisser des communautés se développer, peut-être aussi une forme de naïveté.”

Michel Sapin

Michel Sapin

Et de donner dans la foulée la France en exemple : “Nous savons, et la France le sait peut-être plus encore que d’autres, que ça n’est pas la bonne solution…. Lorsqu’un quartier est en danger de se communautariser, on doit agir, on doit agir par une politique de la ville, par une politique d’intégration, par l’école, par la langue. Face au communautarisme, il faut agir ». Les Belges, et on les comprend, n’ont pas apprécié de tels propos qui ont immédiatement suscité de vives réactions en Belgique comme en France.

Invité du 20 heures de France 2, le ministre belge des affaires étrangères, Didier Reynders, a  réagi, en direct. Il a concédé que le débat sur le communautarisme existait en Belgique avant d’inviter ses homologues français à «regarder en face, ensemble les problèmes qui se posent y compris dans les banlieues françaises». Enfin il a a également regretté que cette remarque ait été prononcée dans un moment  « l’unité s’impose ». Sur France France Info, Laurette Onkelink, vice-présidente du parti socialiste belge, s’est indignée à son tour : « C’est indécent par rapport à un peuple qui souffre, qui est sous le choc. On a besoin de solidarité, pas de donneurs de leçons », a-t-elle asséné.

Valls se démarque de son ministre

Manuel Valls

Manuel Valls

Interrogé ce mercredi dans la matinale d’Europe 1, notre Premier ministre s’est élevé contre les propos tenus par son ministre des Finances : « Nous ne voulons pas donner de leçons à nos amis belges. La France a aussi  des quartiers sous l’emprise des trafics de drogue et de salafistes. On a fermé les yeux mais partout en Europe et aussi en France, sur la progression des idées extrémistes du  salafisme  dans des quartiers qui à travers ce mélange de trafics de drogues et d’islamisme radical ont perverti une partie de la jeunesse».

S’étant rendu à Bruxelles pour participer au nom de la France à la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de l’aéroport et du métro, Manuel Valls, lors d’une conférence de presse avec son homologue belge, Charles Michel, a déclaré « n’avoir jamais ressenti la moindre naïveté et le moindre angélisme de nos amis belges. Nous sommes frères, cousins, nous aimons nous titiller, mais nous sommes unis face à l’épreuve » . 

De nombreux parlementaires français ont également affirmé leur désolidarisation avec les propos de Michel Sapin. L’entourage de celui-ci a immédiatement précisé que « le ministre n’avait pas eu la volonté d’épingler la Belgique. Son propos était plus général sur le terrorisme ».

Dès mardi soir, Michel Sapin a adressé  un message d’excuse à Johan Van Overtveldt, son homologue belge, pour «  la polémique et lui redire toute sa sympathie »

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La forme et surtout le moment n’ont pas été bien choisis par Michel Sapin mais sur le fond il n’a pas tort ! Il ne sert à rien de pousser des cris d’orfraie, y compris en “haut lieu”, et de se voiler la face sur une réalité aux conséquences indéniables sur le “vivre ensemble” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail