Marianne Dubois (LR) monte à nouveau au créneau sur la maternité de Pithiviers

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Députée de la cinquième circonscription du Loiret (nord), Marianne Dubois a participé à la manifestation de samedi dernier et à la négociation entre les parlementaires et les direcitons des hopitaux d’Orléans et de Pithiviers. Afin de sensibiliser ses collègues conseillers départementaux, elle est intervenue jeudi en session budgétaire. Verbatim.

Maternité de Pithiviers

Maternité de Pithiviers

Marianne Dubois

Marianne Dubois

guillemets-anglais-ouvrantPar manque de praticiens (médecins anesthésistes, gynécologues et obstétriciens), la maternité de Pithiviers pourrait fermer ses portes en juin prochain. Je tiens à remercier l’ensemble des élus de leur soutien, par leurs messages et leur participation à la manifestation de samedi dernier.
Depuis quelques mois, les mauvaises nouvelles s’accumulent sur notre bassin de vie : fermeture de La Poste à Chilleurs-aux-Bois, la remise en cause des services de la Trésorerie à Outarville et très récemment la mise en sursis de la maternité qui vont impacter la vie quotidienne de nos habitants.
On ne peut se résigner à laisser faire de notre territoire un désert alors que le nombre de naissances annuels à la maternité de Pithiviers est de plus de 500 par an et dépasse le seuil légal fixé à 300. Le gouvernement prétend, à grand renfort de communication, vouloir « renforcer les capacités des territoires et de leurs élus à porter et développer des projets qui permettent une proximité de l’action publique ».
Or mes chers collègues, on ne peut pas vouloir défendre l’idée de proximité avec les citoyens tout en portant atteinte aux institutions ou aux services publics qui garantissent cette proximité.
Sur les questions de santé, le gouvernement avait annoncé il y a déjà quelques temps que l’ accès aux soins d’urgence en moins de 30 min serait garanti dès cette année à un million de Français qui en sont privés.
Par ailleurs, deux cent maisons de santé, en plus des huit cents annoncées en mars, verraient le jour d’ici à 2017. L’installation des médecins en milieu rural serait aussi favorisée : de 350 contrats pour l’installation de jeunes médecins dans ces territoires en 2012, on passerait à 1 700 d’ici à 2017.
Nous attendons toujours la traduction concrète de ces propos sur notre territoire, et TOUT notre territoire puisque la pénurie de médecins ne touche pas seulement les communes rurales. Cela dit, le Département occupe une place essentielle dans les territoires ruraux et est un échelon de proximité nécessaire à la préservation de nos territoires ruraux et de notre cadre de vie.
Chers collègues, c’est dans ce cadre que je tenais à nouveau à vous alerter sur le risque de fermeture de cette maternité qui s’inscrit à rebours d’une logique de solidarité territoriale à laquelle nous tous, élus de terrain, nous sommes tous attachés au service des Loirétains. La proximité est une exigence vitale pour nos territoires.”

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail