Une autre rafle : les kommandos de Sologne

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Mai 1941, plusieurs milliers d’hommes sont arrêtés à Paris lors de la rafle du billet vert et transférés aux camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers. Le motif : ils sont juifs et, pour certains, considérés comme étrangers en surnombre dans l’économie nationale. 

livreQuelques mois plus tard, quatre cents d’entre eux sont envoyés dans des fermes abandonnées baptisées les Kommandos de Sologne, pour « assécher les marais », dit-on… Les hébergés, nom officiel des prisonniers, tissent des liens parfois étroits avec la population locale. Lorsqu’en juin et juillet 1942 touscces hommes sont déportés à Auschwitz, quelques-uns parviennent à s’enfuir, notamment avec la complicité de fermiers voisins.

Le récit d’Émile Frajerman, témoin de cette époque, a fait l’objet du documentaire « La terre ne ment pas… », disponible en DVD. Le film reconstitue l’ambiance ambiguë qui régnait alors dans les campagnes solognotes. 

Une autre rafle complète le documentaire et propose au lecteur des allers-retours entre les mots et les images, en dévoilant par exemple les coulisses du tournage et les pensées du réalisateur. La générosité et la sensibilité du témoin, les particularités des protagonistes, la brutalité des faits et la rigueur de l’analyse se nourrissent de cette proximité.

guillemets-anglais-ouvrantPour écrire ce livre, j’ai utilisé les chutes du tournage du documentaire « La terre ne ment pas… » et mes souvenirs, peuplés de sentiments encore vifs. Anfin de donner libre cours à mon imagination, j’ai choisi de romancer les propos d’Émile Frajerman, récit dont l’authenticité n’a cependant en rien été altérée […]

Une autre rafle forme un prolongement au documentaire vidéo et une mise en abyme du tournage. J’ai essayé d’y utiliser toute la richesse des personnages et des situations telle qu’elle a été capturée par la caméra, mais aussi fixée dans ma mémoire.

Philippe Claire

  • Sortie le 27 avril, 20 euros
  • 16 euros jusqu’au 22 avril : commande à retourner à : CPE – ZAC des Pâtureaux BP 57 – 41202 ROMORANTIN cedex. Tél. 02 54 83 41 45

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Oui , hélas, à Cerdonon peut voir, toujours intacte, la ferme de la Matelotte qui a été un lieu de détention de plus de 80 juifs en 1941. Je signale que des panneaux d’information sur ce drame ont été installés près de cette ferme et inaugurés par la Municipalité de Cerdon en présence du CERCIL et de nombreuses personnalités le 2 octobre 2011. Un circuit passant par le CR 18 a été dénommé ” chemin de mémoire”, visible sur les panneaux; lors de cette cérémonie. Vous pouvez trouver ce lieu à 4 km de Cerdon en allant à Argent sur Sauldre par la D948, à proximité de l’Etang du Puits..

  2. Le circuit dit Chemin de mémoire peut être prolongé en longeant la voie ferrée jusqu’au PN 100,tourner à droite,arriver au canal de la Sauldre et tout droit jusqu’à la ferme de la Huchette.Là se retrouvaient les familles des prisonniers venant leur rendre visite.Ce chemin est appelé “Un chemin pour l’histoire” et est balisé en jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail