Emmanuel Macron aux fêtes de Jeanne d’Arc: le choc!

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Le maire d’Orléans, Olivier Carré (LR) a créé la surprise lundi en annonçant le nom de la personnalité qui présidera les 587e fêtes de Jeanne d’Arc le 8 mai prochain. Il s’agit d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie qui défraye la chronique et caracole en tête des sondages.

Copyleft ©wikipedia

Copyleft ©wikipedia

“J’ai souhaité un représentant en exercice du gouvernement” a indiqué Olivier Carré pour expliquer son choix, “un homme ou une femme qui puisse représenter le changement de génération auquel je suis très attaché”, a poursuivi le maire d’Orléans. Emmanuel Macron avait donné son accord pour assister à ces fêtes très consensuelles à Orléans dès le moi de février. Contrairement au label politique que lui a attribué le Front National à Paris le 1er mai, les fêtes de Jeanne qui sont aussi celles de la ville, rassemblent en effet, outre les autorités religieuses, toutes les tendances politiques. 

Les Socialistes écartelés

Une invitation surprise qui a suscité des réactions diverses et variées de la classe politique locale. Pour Michel Ricoud, conseiller municipal communiste, c’est le signe de “cette recomposition politique libérale entre la droite et une partie de la gauche, mais qui ne l’est pas”. Une réaction approuvée par un souverainiste de LR qui préfère rester anonyme et qui ajoute, “je ne vois pas très bien le lien entre Jeanne d’Arc et Emmanuel Macron”.

Du côté du Parti socialiste, c’est peu dire que l’invitation faite à Emmanuel Macron provoque une certaine gêne et traduit les clivages qui traversent la majorité nationale. “Bravo à Macron d’avoir accepté l’invitation”, écrit Yann Chaillou du MJS (Mouvement des jeunes socialistes). A l’autre bout de l’échiquier rose, chez les frondeurs, Corinne Leveleux-Teixeira n’est pas d’accord: “il fait partie du gouvernement, il est jeune mais n’est pas au Parti socialiste”. Sur le mode de l’ironie elle ajoute, “son mouvement s’appelle En Marche, c’est pour ça il vient marcher aux fêtes johanniques”. Et pour éviter d’avoir à côtoyer le ministre de l’Economie le 8 mai dans les rues d’Orléans, elle révèle que cette année elle défilera “dans les rangs de l’Université”.

Olivier Carré affirme que son choix n’est pas “‘politique”, mais si le maire d’Orléans avait voulu enfoncer un coin dans les dissensions au sein du Parti Socialiste, il ne s’y serait pas pris autrement. “A l’époque quand je l’ai invité, il n’avait pas dit qu’il allait créer un parti”.

Quant à Bruno Le Maire qu’Olivier Carré soutient sans ambiguïté et qu’il aurait pu convier comme président des fêtes johanniques, il n’a pas voulu l’inviter justement “parce qu’il est candidat à la primaire”. Il ajoute aussitôt: “mais il aura d’autres occasions de revenir”.

Le Ministre de l’économie sera successivement allé chercher des sous en Grande-Bretagne et l’onction johannique à Orléans. Serait-t-il la “doublure” de François Hollande à ces fêtes que d’habitude le Président de la République honorait de sa présence l’année suivant son élection? Ou Emmanuel Macron joue-t-il déjà sur le mode consensuel sa candidature dès 2017 à la Présidentielle.

Ch.B

L’ancien évêque de Rouen en invité religieux

Bien moins médiatique qu’Emmanuel Macron, l’invité religieux des fêtes de Jeanne d’Arc (du 29 avril au 8 mai) sera l’ancien archevêque de Rouen, Mgr Jean-Charles Descubes. Né dans les Charentes en 1940, Jean-Charles Descubes fut prêtre à la Rochelle et Saintes avant de devenir évêque d’Agen de 1997 à 2004, puis évêque de Rouen de 2004 à 2015. Rouen, l’autre ville de Jeanne d’Arc qui célèbre aussi l’héroïne et a ouvert un lieu de mémoire, le grand historial.

Comme prévu, les fêtes de Jeanne d’Arc feront pour la première fois une incursion à la Source le 30 avril, allée des Sapins, avec reconstitution historique, combats médiévaux, dîner et retraite aux flambeaux, avec la participation des associations du quartier.

Le programme sur www.fetesjeannedarc.fr

www.orleans-agglo.fr

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Macron, c’est le pouvoir des banques, et le business comme horizon indépassable des espérances humaines, une imposture de socialisme en somme, comme celui de Moscovici venu défendre au parlement européen le secret des affaires contre le travail des journalistes qui tentent de révéler un peu de vérité. Mais ce défilé de soutanes, de culottes de peau et de bourgeois arrogants et désuets pour honorer la fille du peuple trahie par son roi et brûlée par l’église fera à ce jeune homme ambitieux la place qui lui revient fort logiquement. De surcroît on verra peut être notre bon maire, moins lourd et plus madré que le précédent décrocher sous peu un maroquin ministériel, ce qui pourrait rendre vert de rage son prédécesseur, celui qui tente vainement de sortir de l’ombre en faisant la leçon à ses compatriotes musulmans.

  2. Après Paris Match, le défilé des fêtes Johaniques !
    Et pourtant, on ne devait plus le reprendre à “peopoliser” !
    Un mensonge de plus…en commençant bien jeune à faire le contraire de ce qu’il dit !
    Les (bons) sondages lui montent-ils déjà à la tête ?
    Attention au “feu de paille”…et de ne pas se brûler les “ailes”…comme sainte Jeanne d’Arc au bûcher !!

  3. La recomposition libérale est en marche, sur le dos de Jeanne d’Arc. Avec E. MACRON, toute la droite sera rassemblée pour les fêtes johanniques.

    Michel RICOUD

  4. Pour faire bonne mesure, je pense que O. CARRE, maire d’ORLEANS, aurait dû inviter un évêque ou archevêque anglais, puisque ce sont les Anglais qui ont brûlé Jeanne à Rouen !!

  5. Olivier Carré, qui aurait dû et pu devenir PDG de La République du Centre, s’il n’y avait eu putsch, est habile, en tant que maire, à sortir des scoops puissants et percutants. Bon coup de pub pour Orléans. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail