L’Artothèque de Saint-Maur s’ouvre en beauté à Tant et Temps

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

L'artiste Tritsch et Jean Marie Biardeau

L’artiste Tritsch et Jean Marie Biardeau

Parce qu’il est séduit alors qu’il visite une exposition à Saint-Maur des Fossés (94), le peintre et sérigraphiste orléanais Jean-Marie Biardeau tient à rencontrer les responsables du Musée pour leur manifester son admiration. Il tient aussi à leur faire part de l’existence d’un fonds d’œuvres contemporaines qu’a édités, de 1993 à 2007, l’association Tant et Temps dont il est le président fondateur.

Dans les ateliers de la célèbre entreprise orléanaise ( Dubois Imageries),  celle du sérigraphe et galeriste Michel Dubois, se sont, en effet,  succédés de grands artistes pour créer des œuvres en un temps limité, à tirage limité , toujours avec une passion et une intensité sans limite.

Un don généreux inscrit dans une “mission”

A Saint-Maur, la proposition faite  à Bernadette Boustany et à Ariane Stefanon de leur laisser quelques estampes, don généreux qui s’inscrit totalement dans la mission de diffusion de l’art contemporain de Tant et Temps, ne peut que susciter l’intérêt et l’enthousiasme.

 C’est ainsi que le 15 avril dernier  l’association Tant & Temps a reçu,  à la galerie orléanaise Le Garage, les conservatrices du musée de Saint-Maur-des-Fossés à qui Jean-Marie Biardeau et Michel Dubois, qui s’emploient depuis des années à mettre  en valeur cette exceptionnel témoignage, ont choisi d’emporter quelque cinquante estampes signées par quarante artistes. Une convention officielle sera signée en mai prochain.

Des imagiers des temps modernes

Pour la belle histoire, lors des années d’édition de l’association,  pas moins de soixante artistes ont été accueillis en résidence pour éditer plus de cent cinquante œuvres sur papier.

Quelques noms prestigieux qui sont passés entre les mains de Tant & Temps ? Rien de moins que Georges Rousse, Aki Kuroda, Yves Carreau, Hervé Di Rosa, Bernard Rancillac, Lucien Fleury, Daniel Humair, François Righi , le magnifique Jacques Barry aux beaux ours polaires… 

Aujourd’hui , nul n’en doute,  Jean-Marie Biardeau et Michel Dubois, ainsi que bon bon nombre d’artistes et d’amateurs d’art, éprouvent une vive satisfaction de voir enfin reconnu un fonds unique d’estampes, pièces qui ont marqué cette période de fin du vingtième siècle renouant avec l’ancienne tradition de l’imagerie populaire si chère à Orléans.

Un trésor inestimable qui ne demande qu’à vivre

Loin d’être épuisé par le don à Saint-Maur-des-Fossés, en raison de l’édition de chaque multiple à trente ou cinquante exemplaires, le  trésor inestimable d’art, de fraîcheur et de vie qui sommeille encore à Orléans, ne devrait pas manquer, souhaitons-le,   de  figurer aux cimaises du patrimoine orléanais. Bref, le souffle de cette collection, magnifique image aujourd’hui célébrée par Saint-Maur des Fossés, mériterait d’être happée par de grandes institutions sachant partager , faire tourner, cette collection unique et personnelle.

Jean-Dominique Burtin.

En savoir plus: http://www.saint-maur.com/Artotheque#.VxnZEkfcggQ

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail