Le service civique fait ses classes à l’école

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Ce lundi soir à Paris, les “Hollandais” tirent le bilan qu’ils estiment positif du mandat présidentiel, à un an de sa fin. Le président l’avait promis, la  jeunesse était sa priorité. Najat Valaud Balkacem, présente ce soir à l’Ecole de médecine, a fait son “devoir” d’illustration de cette politique dès le matin à Orléans, en mettant en vitrine un des chantiers du gouvernement, le service civique appliqué à l’école.

Les deux ministres avec les volontaires des trois académies.

Les deux ministres avec les volontaires des trois académies.

Flanquée de Patrick Kanner, ministre de la ville, de la Jeunesse et des Sports et de François Chérèque, le haut commissaire à l’engagement civique, la Ministre de l’Education, veste bleue pétard, a échangé avec des volontaires en poste dans des établissements scolaires de l’académie d’Orléans-Tours mais aussi de Nantes et de Poitiers. En janvier 2016 ce sont 4 657 jeunes gens et jeunes filles qui étaient accueillis dans des lycées, collèges et écoles primaires dont 364 dans l’académie d’Orléans.

Engagement et projet professionnel

Les trois volontaires de l'école Olympia Cormier, Alisson, Georgia et Abdel.

Les trois volontaires de l’école Olympia Cormier, Alisson, Georgia et Abdel.

Alisson a vingt ans, titulaire d’un BAFA, et d’un bac professionnel métier de la mode, n’a pas la langue dans sa poche. C’était lundi matin à l’école primaire Olympia Cormier dans le quartier Saint-Marc. “Maintenant je vois mieux ce qui se passe de l’intérieur. Certains enseignants estiment qu’ils n’ont pas besoin de nous. D’autres au contraire nous demandent de les aider lorsque le besoin s’en fait sentir”, confie la jeune fille, particulièrement enthousiaste sur son expérience. Pour une autre volontaire qui aide les enseignants au collège René Cassin d’Ouzouer-le-Marché (Loir-et-Cher), “mon engagement permet d’influencer mon projet professionnel”. Ces jeunes volontaires qui témoignent à Orléans participent pour certains aux bonnes pratiques environnementales, d’autres font de  l’éducation artistique…

Une valeur ajoutée pas un bouche-trou

Najat Vallaud-BelkacemIndemnisé 573€ par mois, ce service civique est encadré par un tuteur, en général un professeur ou un enseignant des écoles. Une dizaine de missions ont été identifiées dans l’éducation nationale, coup de main dans la classe aux enseignants, soutien aux projets dans les domaines artistique, culturel, sportif, lutte contre le décrochage scolaire...”C’est une valeur ajoutée, vous n’êtes pas un bouche-trou”, précise Patrick Kanner. “Il faudrait que cet engagement soit reconnu comme une UV dans la parcours universitaire”, lance Florent Montillot, adjoint à l’Education qui participe à la rencontre entre les jeunes gens, les enseignants et les ministres. “C’est prévu dans le projet de loi égalité et citoyenneté” que le gouvernement va présenter au printemps, répond Patrick Kanner. 

53 000 mission à l’école

François Chérèque

François Chérèque

Depuis sa création en 2010, le service civique avait surtout fait le bonheur des associations. 130 000 volontaires l’ont effectué. “En septembre nous nous étions donné comme objectif de signer 5 000 contrats et nous n’en n’avions signé qu’un seul”, avoue Najat Valllaud-Belkacem. Et puis le ministère a mis les bouchées doubles et ce sont aujourd’hui 4 657 contrats qui ont été signés dans l’Education nationale. A Olympia Cormier, dix candidature sont été reçues et deux retenues. “Comment les avez-vous sélectionnées”, demande la ministre. “Au feeling. Les plus à l’aise à l’oral”. François Chérèque précise, “au plan national nous avons 200 000 inscrits pour 53 000 missions”.

Les 400 volontaires réunis au Centre de conférences.

Les 400 volontaires réunis au Centre de conférences.

Alors cette jeunesse qu’on dit en colère est-elle vraiment démobilisée, démotivée? En s’adressant aux quatre cents volontaires installés à la salle de conférence et qui se sont ensuite bousculés pour poser sur la photo avec la ministre, Najat Vallaud-Belkacem a lancé: “…Je n’ai pas l’impression que vous soyez particulièrement démobilisés. je n’ai pas l’impression que l’engagement soit pour vous une notion profondément abstraite. Bien au contraire… Vous ne vous contentez pas d’une citoyenneté qui se limiterait à un statut administratif et vous avez bien raison”. Est-ce un vœu pieux ou  la réalité? “Grâce à vous l’Education nationale change elle aussi”, a encore dit la Ministre. Celle-ci aimait voir se développer notamment parmi les missions des volontaires le développement des relations entre les parents et l’école.

Faire progresser la citoyenneté

Les 400 volontaires réunis à Orléans.

Les 400 volontaires réunis à Orléans.

Pour les deux prochaines rentrées scolaire, 10 000 missions supplémentaires dans l’Education nationale viendront s’ajouter à celles existantes pour atteindre entre 2015 et 2017, 25 000 missions. A ces volontaires des trois académies qu’elle a qualifié de “pionniers”, Najat Vallaud-Balkacem a lancé: “devant vous, devant nous se dresse un défi enthousiasmant, faire progresser ensemble l’apprentissage de la citoyenneté des élèves”.

Citoyenneté, démocratie, valeurs républicaines… Des expressions que l’on a beaucoup entendu dans la bouche des ministres et des enseignants, jamais dans celles des volontaires qui ont témoigné. “Du coup”, l’expression la plus employée par les volontaires, l’impression donnée par des tels échanges est celle d’un décalage entre le discours et la réalité de terrain.

La moitié d’une classe d’âge

Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kanner.

Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kanner.

Patrick Kanner, lui, est revenu sur les réalisations jeunesse du gouvernement, les 260 000 emplois d’avenir, l’extension de la garantie logement à tous les jeunes de moins de 25 ans,la prime d’activité à 400 000 jeunes travailleurs modestes.

Et le Ministre de lancer un appel aux collectivités locales –  “nous n’avons pas assez de missions” –  afin qu’elles se “saisissent du service civique“. L’objectif annoncé par François Hollande est ambitieux, la moitié d’une classe d’âge en mission de service civique d’ici à 2018, soit 350 000 jeunes par an. Le service militaire est mort, il y a presque vingt ans, vive le service civique.

Ch.B

Un engagement compatible avec les études

Créé par la loi du 10 mars 2010, sous Nicolas Sarkozy, le service civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme. Il est élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 573 € par mois, il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairie, département, régions),  d’établissements publics (collèges, lycées, musées), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger pour une mission d’au moins 24h par semaine. L’engagement en service civique est compatible avec une poursuite d’études ou d’emploi à temps partiel. Le service civique peut se faire dans neuf grands domaines, culture et loisirs, développmeeny international et action humanitaire,éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Dans l’Education natonale, les deux tiers des volontaires sont des femmes, l’âge moyen est de 21 ans,et la très grande majorité d’entre eux est titulaire du baccalauréat. Une large majorité est demandeur d’emploi et la plupart effectuent une mission de soutien dans les écoles primaires.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail