Le 1er mai nouveau est arrivé

Le Goracentre

premier mai-1936-afficheEt oui, les patrons ont encore obtenu satisfaction: dans un article passé inaperçu de la loi réformant le code du travail, dite loi El Khomri, il est prévu, avec application immédiate dans le cadre de l’état d’urgence, que dorénavant le 1° mai tombe un dimanche afin de ne plus perturber commerce et production, par cette journée désuète et indécente dite “Fête du Travail” quand tant de français en sont privés.

Ajoutons que les syndicats s’opposant par ailleurs au travail le dimanche, l’épineuse question des défilés conjoints ou séparés s’en trouve résolue de fait, tout un chacun pouvant enfin rester chez soi pour passer ce jour en famille,à la  satisfaction non-voilée de notre ministre Rossignol.

Certains jusqu’au-boutistes du patronat ont même, semble-t-il, été jusqu’à demander à la gauche un temps froid et pluvieux pour cette journée, mais la ministre n’a finalement pas cédé à cette demande outrancière des patrons.

Le Goracentre

Afficher les commentaires