Fêtes de Jeanne d’Arc avec Macron: cinq parlementaire LR se défilent

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Les fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans ont-elles -déjà- le parfum de la primaire de la droite et du centre? La présence d’Emmanuel Macron sème la zizanie au sein de LR. Le ministre de l’Economie a été invité par Olivier Carré, le député-maire LR d’Orléans. Ce n’était pas un secret, cette initiative d’ouverture d’Olivier Carré ne faisait pas l’unanimité dans son propre camp. Or, cinq parlementaires LR dans un communiqué laconique envoyé ce mardi à la presse ont décidé d’aller plus loin: ils refusent de défiler comme c’est la tradition républicaine dans le cortège johannique. 

Copyleft ©wikipedia

Emmanuel Macron

“Le choix d’Emmanuel Macron , invité d’honneur à l’occasion des fêtes johanniques, est la compétence exclusive du maire d’Orléans et nous l’admettons. Les parlementaires (LR) Jean-Noël Cardoux, Claude de Ganay, Marianne Dubois, Eric Doligé et Jean-Pierre Door honoreront seulement le défilé des militaires, des forces de police, de gendarmerie et des pompiers. Ils ne défileront pas avec l’invité d’honneur ne cautionnant pas la politique du gouvernement dont il est un des ministres.”

Jean-Pierre Door

Jean-Pierre Door


Olivier Carré: “une attitude peu républicaine”

Président de la fédération du Loiret de LR, Jean-Pierre Door est le signataire du communiqué. Derrière cette posture contre un membre du gouvernement, ce boycott est surtout un camouflet pour Olivier Carré.

Olivier Carré

Olivier Carré

Dans la soirée le député-maire d’Orléans a réagi, il parle de “l’attitude peu républicaine que mes collèges parlementaires ont l’intention d’avoir durant les 587 ème fêtes de Jeanne d’Arc, je tiens à les inviter à prendre un peu de hauteur. Ces fêtes n’ont jamais été un soutien ou d’une critique à un gouvernement, de quelque bord qu’il fût. C’est un moment privilégié, où la population unie, nous demande à tous de dépasser les clivages d’un autre âge, et cela bien au-delà des postures politiciennes. C’est aussi ce que nombre de nos compatriotes attendent. Célébrer Jeanne d’Arc, c’est célébrer l’esprit de concorde et l’unité nationale”.

Jeanne met le feu à LR

JEANNEDARC_09_EB

La Jeanne 2016. @E.B

Après avoir “écartelé” le Front national, Jeanne d’Arc met le feu (si l’on peut dire!) au parti de Nicolas Sarkozy. Olivier Carré, qui en annonçant son choix avait souligné la jeune génération à laquelle appartient Emmanuel Macron dont les postures visent à  gommer les clivages, renvoie ses “amis” dans le camp des conservateurs.

Dans l’autre camp, à gauche, Corinne Leveleux-Teixeira, cataloguée frondeuse du PS, avait annoncé d’emblée qu’elle défilerait aux fêtes mais avec l’université pas aux côtés d’Emmanuel Macron. Dans le passé, lorsqu’une ministre de la République, la garde des Sceaux en l’occurrence Rachida Dati (UMP) avait présidé les fêtes, le seul parlementaire du PS

Jean-Pierre Sueur n’avait pas boycotté le défilé. En 1982, Jacques Douffiagues (UDF) qui ne passait pas pour un gauchiste avait invité François Mitterrand comme le voulait la tradition, maintenant bien écornée par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

C'était à Montargis, Nicolas Srkozy avec Marianne Dubois, Jean-Pierre Door, Eric Doligé et Serge Grouard.

C’était à Montargis, Nicolas Sarkozy avec Marianne Dubois, Jean-Pierre Door, Eric Doligé et Serge Grouard.

On ne peut s’empêcher de remarquer que les cinq parlementaires qui se défilent de leurs obligations sont dans la primaire de la droite des soutiens de Nicolas Sarkozy ou de François Fillon. A l’exception de Serge Grouard, l’ancien maire, lui aussi favorable à l’ancien premier ministre mais qui n’a pas signé. Alors qu’Olivier Carré lui, soutient Bruno Le Maire.

Sans doute un hasard.

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Le maire d’Orléans est malin. A défaut de pouvoir inviter un « people » apolitique qui fasse venir des gens avec des petits drapeaux le long des trottoirs, comme l’an dernier avec Stéphane Berne, il invite un « people » politique qui soigne son image de « jeune », comme essaie justement de le faire aussi Olivier Carré. Bon d’accord, ce n’est que de la pub mais on n’est pas dupes et avec cette invitation, la « com » du maire est manifestement réussie. Le reste ? Tout le monde s’en fiche. Les gens savent bien que la politique (la vraie) c’est autrement plus sérieux que les fêtes Jeanne d’Arc !

  2. Parfaitement d’accord avec Jeanain.
    En plus cela les fait passer pour des mal élevés. Auraient-ils fait pareil si c’était le président Hollande qui avait été l’invité d’honneur ?
    Encore un mauvaise leçon d’instruction civique donnée aux plus jeunes.
    Il est temps de mettre ces vieux barbons à la retraite, avec leurs petites rancoeurs.

  3. Posture misérable, à la hauteur des personnages qui s’y complaisent !
    Je déteste Emmanuel Macron, mais encore plus ces politiciens ringards. J’espère que les électeurs se souviendront de ces comportements bien peu républicains !

  4. La bande des cinq, comme on pourra dorénavant les appeler, d’une part font partie de la Droite de la Droite, avec à leur tête Door et Doligé, dont on se souvient pour ce dernier, la sortie “Kalashnikov” il y a deux ou trois ans.
    Mais d’autre part, ils ont peur d’une recomposition politique constituée autour de Macron avec des quadras de la gauche et de la droite modérées, qui ferait exploser les 2 partis de gouvernement. Et quand on a des places à défendre, pour soi-même et pour ses copains qu’il faudra caser en 2017, on tremble à cette idée.
    Même si in fine, la politique menée serait la même, mais ce n’est pas ça qui compte.

  5. Bien trop de publicité pour de la politique politicienne dont les français ne veulent pas. Si ces élus ont piscine cet après midi là, cela les regarde. Leur santé ne pourra que mieux se porter. Inutile à mon avis de leur demander une lettre de leurs parents. # Le ridicule ne tue pas #Les orléanais s’en contrefichent.

  6. Tout est prétexte à se défiler pour le défilé quand on commence à prendre un peu d’âge et de surpoids, je vois…
    On sait bien que la vraie raison de ce boycott est que ces élus en ont marre de rentrer le 8 mai au soir avec des ampoules aux pieds, des auréoles sous les bras et des coups de soleil sur le crâne ! Ils préfèrent regarder le défilé avec une bonne bière devant la télé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail