Un atypique en politique

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

 

 Emmanuel Macron était dimanche  l’ invité d’honneur des Fêtes de Jeanne d’Arc 2016 à Orléans, l’invité surprise  du député maire, Olivier Carré (LR). A l’Assemblée, l’an passé,  ce dernier  était membre de la Commission spéciale de la loi Macron. Les deux hommes se sont appréciés,. « Il fait partie des gens de droite avec qui on peut parler », dit-on d’Olivier Carré dans l’entourage du ministre de l’Economie.

carré macron Pour l’ex-banquier qui n’a jamais mené campagne et vécu de bain de foule ce sera le baptême du feu  sinon un avant goût d’une éventuelle campagne présidentielle en 2017. En tout cas un excellent éclairage médiatique pour la ville que délivra la Pucelle en  1429.

En début de semaine, au lendemain d’une rencontre impromptue  des élus de la région Centre-Val-de-Loire avec François Hollande chez marisol Touraine, Emmanuel Macron a invité à déjeuner dans son ministère de Bercy  douze sénateurs socialistes qui comptent au sein de la Haute Assemblée. Parmi eux trois  de la région Jean-Jacques Filleul d’Indre-et-Loire, Jeanny Lorgeoux de Loir-et-Cher et Jean-Pierre Sueur du Loiret.  Alors  que des envies élyséennes semblent de plus en plus titiller le jeune et brillant ministre, ces élus lui ont dit et répété que le déplacement des clivages proné  lors du  l ancement de son mouvement  « En Marche »  était une bonne idée qui permettait de dépasser les clivages et de mordre sur l’électorat de droite mais qu’il y avait une ligne rouge à ne franchir en aucun cas : se présenter contre le président de la République sortant.

 

Quinze minutes pour convaincre

Macron Bien que demeurant  dans l’ambigüité à ce sujet et toujours membre  du gouvernement, Emmanuel Macron   s’apprête à lancer  la phase deux de son offensive. Une grande opération de porte à porte va commencer destinée à sonder  l’opinion des Français. 300 coordinateurs sont prêts à châpeauter 11 000 marcheurs qui iront à la rencontre de leurs concitoyens. Mais « En Marche » né à peine il y a un mois dispose-t-il déjà d’assez d’adhérents pour une telle entreprise ? Sur ce point les « Macronistes »  demeurent muets. Mais il est vrai que pour entrer dans la confrérie, il suffit d’un simple clic gratuit et les parrainages ne sont pas interdits mais recommandés. De–là à compter plus de membres que le PS, il y a un rêve qu’il est plaisant de caresser.

Populaire, Emmanuel Macron  l’est. Un parcours comme le sien mené jusqu’ici tambour battant porte à l’enthousiasme. Aussi, compte tenu de sa popularité il est difficilement jettable du gouvernement   et se permet de brouiller les pistes et de fleurter avec la ligne jaune. Où en est la confiance entre François Hollande et lui. Va-t-il tuer le père comme l’a fait Marine Le Pen ?

 A Orléans, l’invité vedette a délivré un discours sur les valeurs incarnées par Jeanne d’Arc. En  une quinzaine de minutes, loin de ses prérogatives ministérielles il va s’aventurer sur d’autres terrains que l’économie, parler de la France et de la République et rejeter toute instrumentalisation des symboles nationaux. « Personne ne peut s’approprier Jeanne d’Arc, pas plus qu’on ne peut s’approprier la République » a-t-il  déjà affirmé. Que le FN se le tienne pour dit.

F.C.

 

Biographie express

macron  Emmanuel Macron  est né le 21 décembre 1977 à Amiens. Son père est neurologue, sa mère pédiatre, tous deux  profes­seurs au CHU d’Amiens. Il a un frère et une sœur dont il est l’aîné.Il a passé une grande partie de son enfance chez sa grand-mère , direc­trice de collège. Il est un élève brillant  chez les Jésuites de la Providence à Amiens, lauréat du Concours général de Français à 16 ans.  Ayant découvert très jeune la musique,  il décroche le troi­sième Prix de piano du Conser­va­toire d’Amiens. En termi­nale, il arrive au lycée Henri-IV à Paris.

 Diplômé de Sciences Po Paris, il suit un cursus univer­si­taire à Nanterre. En 1999, il est assis­tant du philo­sophe Paul Ricoeur et parti­cipe en 2 000 à la rédac­tion de l’un de ses derniers ouvrages, « La mémoire, l’histoire, l’oubli ». Après une maîtrise de philo­so­phie sur Machia­vel, il rédige son mémoire de DEA sur « l’intérêt en général,  lecture et principes de la philosophie du droit de Hegel ».

En 2002, il opte pour la haute fonc­tion publique, intègre l’ENA d’où il sort diplômé en 2004 et entre aussitôt à à l’Inspec­tion des Finances. En 2008,  peut être pour marquer  sa trentième année, chan­ge­ment de cap, il intègre la banque Roth­schild . En mai 2012, il accepte la propo­si­tion de François Hollande, rencon­tré en 2007 lors d’un dîner chez Jacques Attali, de rejoindre l’Elysée en tant que secré­taire géné­ral adjoint de la prési­dence. Le 26 août 2014, il est nommé Ministre de l’Econo­mie, de l’Indus­trie et du Numé­rique dans le deuxième gouver­ne­ment de Manuel Valls. Emma­nuel Macron est marié depuis 2007 à Brigitte Trogneux, profes­seur de français de vingt ans son aînée, rencon­trée en classe de première au lycée La Provi­dence d’Amiens lors d’un atelier théâtre. Son épouse a trois enfants nés d’une précé­dente union et six petits-enfants.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail