Quel président pour l’université d’Orléans?

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

L’Université d’Orléans vote ce mardi 10 mai pour élire les représentants des personnels dans ses organes centraux (Conseil d’administration, Commission Formation et Vie Universitaire, Commission Recherche)

université campus
 
Une élection qui se déroule dans une situation particulière; le 2 mars dernier, Youssoufi Touré, président sortant était nommé recteur d’académie en Guyane. Un départ précipité – 3 jours entre la nomination et le départ pour Cayenne -, qui a laissé en suspens plusieurs questions, notamment, sur le déroulement du scrutin. Il aura donc bien lieu ce 10 mai, et en réalité, il a débuté le 29 mars, par l’élection des représentants étudiants dans ces mêmes organes centraux. Une élection boudée, un taux de participation catastrophique comme le rappelle le blog SLU Orléans (Sauvons l’Université Orléans)  http://slu.orleans.over-blog.com/2016/04/taux-de-participation-catastrophique-pour-les-elections-etudiants-aux-conseils-de-l-universite-d-orleans-1-4-16.html
Sur les élections de ce mardi, qui concerne les représentants des personnels plusieurs listes s’affrontent. Par ordre de dépôt des compositions et des professions de foi
Ces deux dernières listes partant sous le sigle FSU (Fédération Syndicale Unitaire)
Deux des listes ont clairement choisi de mettre en avant deux noms Messieurs Ary Bruand pour “Rassembler au service de l’Université d’Orléans” et Cem Ertur pour “Uo & Co”. Le premier est actuellement directeur du Studium et le second Doyen de la Faculté de Droit Economie Gestion. Les autres listes s’en étonnent: “Cette extrême présidentialisation entre deux candidats aux programmes semblables a privé la communauté universitaire du nécessaire débat sur les erreurs du mandat précédent et sur les moyens de résorber les graves difficultés structurelles de l’établissement” dit dans un courrier adressé à radio Campus Orléans la liste Transparence et Diversité.
 
En effet de débat, il n’en eût point lors de la campagne. Radio Campus Orléans a reçu 4 listes sur 5 les unes après les autres, et il lui a été impossible d’organiser un débat en bonne et due forme par le fait -il faut le dire-, du refus d’une des listes en présence. Or, l’Université d’Orléans est à un moment très important de son existence, au moment où se mettent en place les COMUEs (Communautés d’Universités et Etablissements), regroupements d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche,conformément à une loi de juillet 2013, qui voit l’Université d’Orléans rejoindre dans une confédération d’Universités celles de Tours, Poitiers, La Rochelle et Limoges. Comment s’est-elle préparée à ce regroupement, quelles en seront les conséquences pour les étudiants et les différents personnels?. De plus quand fera t-on un bilan du précédent mandat présidentiel que beaucoup à l’Université d’Orléans traitent de “très peu satisfaisant”?
Qu”en est -il du déménagement de tout ou partie de l’Université dans le centre-ville d’Orléans?
Autant de questions qui restent pour l’instant sans réponse..
En attendant, vous pouvez écouter ici des représentants des différentes liste sur radio Campus Orléans

radio campus orléansM Jeffrey Hopes pour la liste “Rompre avec le passé, pour une université renouvelée…https://soundcloud.com/radio-campus-orleans/jeffrey-hoppes-candidat-presidence-universite-orleans
M Ary Bruand , tête de liste “Rassembler au service de l’UO” https://soundcloud.com/radio-campus-orleans/ary-bruand-candidat-presidence-univ-orleans
 
Hassan KERIM
Radio Campus Orléans

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Quel président p(o)ur l’(U)niversité d’Orléans ?

    C’est surtout “quel avenir pour l’Université d’Orléans ?”, la question qu’il conviendrait de poser, tant, de scrutin en scrutin on a l’impression que cet établissement tentaculaire décline, avec des étudiants qui s’en moquent et des personnels qui sont extrêmement divisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail