La Manif pour tous de retour dans la rue, contre la GPA

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Mardi 10 mai, jour de commémoration de l’abolition de l’esclavage, « La Manif pour tous » est de nouveau descendue dans la rue, devant la préfecture de Blois, pour manifester contre la GPA (Gestation pour autrui).La Manif pour tous gpa

Une circulaire de la Loi Taubira, destinée à faciliter l’obtention de certificats de nationalité française pour les enfants nés d’une mère porteuse à l’étranger, a remis le feu aux poudres. Soixante militants du mouvement LMPT (La Manif pour tous), de l’association « Tous pour la famille 41 », plus quelques élus Front national du Blaisois et de Mer se sont donc retrouvés place de la République dans un face à face tendu avec environ 25 militants du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) et les Jeunes communistes.

NPA et Jeunes Communistes

Face à la LMPT, les militants d’extrême gauche

Les insultes – et pas des plus fines – ont fusées de part et d’autre, sous la surveillance de la police présente pour éviter tout débordement. Un des militants d’extrême gauche, Simon Hallet, indique que « nous ne sommes pas non plus favorables à la GPA, mais l’inscription des enfants nés de GPA à l’étranger dans l’état civil français évite de créer des apatrides, et régularise des situations difficiles ».

Du côté des organisateurs, Gilles Georgette, président de l’association « Tous pour la famille 41 », estime lui que « le problème global c’est que des gens friqués achètent des êtres humains ! Contrairement à ce qui est dit, ne pas inscrire les enfants nés de GPA à l’étranger sur l’état civil ne créerait pas des apatrides ». Assistait-on à un face à face tendu ? « Je ne vois pas en quoi on les gêne. Je ne vais pas les agresser. D’une certaine façon, ils nous donnent de l’importance ».

Une délégation de l’association a été reçue par le préfet Yves Le Breton, afin de lui remettre une lettre co-signée par Ludivine de La Rochère (LPMT) et Gilles Georgette (Tous pour la famille 41).

FS

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Amalgame GPA de la Manif pour Tous et Journée Nationale des Mémoires de la traite, de l’esclavage et leurs abolitions : Communiqué de presse du groupe FDG en Mairie d’Orléans.

    Il y en a qui n’ont vraiment honte de rien.

    N’hésitant pas à récupérer la journée du 10 mai, « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions » pour soi-disant lutter contre la GPA ( Grossesse pour Autrui), qui serait selon eux, une nouvelle forme d’esclavage. Les mêmes qui n’hésitent pas, en remettant en cause le droit à l’IVG, à imposer une grossesse non désirée à d’autres femmes.

    Ceux qui en cortèges « Manif pour Tous » proclamaient « Un Papa, Une Maman », enfants et prêtres aux premiers rangs, amalgamant impudemment homosexualité et pédophilie, voire même zoophilie. Pendant ce temps, l’Eglise pratiquait l’omerta sur les actes pédophiles de nombre de ses prêtres sur des enfants qu’ils étaient censés éduquer à des « valeurs morales et religieuses », et cela avec la plus grande violence : Responsabilité des criminels niée, ceux-ci n’étant que déplacés et sévissant de nouveau ailleurs. Rien sur la souffrance des enfants, contraints au silence ou pire accusés de mensonges, voire sur lesquels la responsabilité du crime ou délit était reportée.

    Les mêmes qui prétendent refuser toute éducation sexuelle à leurs enfants, laissant celle-ci à la responsabilité des familles. Et comment informer des enfants et les aider à se libérer lorsque justement sévit l’inceste au sein de certaines familles ?

    Comment ne pas faire de parallèle entre celles et ceux qui faisaient commerce du « bois d’ébène », terme odieux pour désigner les femmes et hommes que le « code noir » de Colbert ravalait au rang de meubles, tandis que l’Eglise les convertissait de force, fermait les yeux sur le sort funeste qui leur était fait et même leur demandait stricte soumission à leurs maîtres ?

    Comment ne pas penser non plus à ces milliers, millions de femmes violées, engrossées par leurs « maîtres », et qui les tuaient elles et leurs enfants ou les revendaient en toute impunité.

    Alors oui, je suis, comme le parti auquel j’appartiens, opposée à la GPA, qui est une exploitation contre rétribution, du corps des femmes. Mais pour la PMA et le droit à l’adoption ouvert à tous les couples.

    Il faut savoir décence et respect garder.

    Des millions d’Hommes, de Femmes et d’Enfants ont été vendus comme du bétail, traités comme des meubles, ont vécu les pires horreurs pour le plus grand profit d’armateurs esclavagistes, de planteurs, de colons, niant jusqu’à la dernière once d’Humanité chez celles et ceux qu’ils avaient réduits en esclavage.

    Faire cet amalgame, c’est nier le crime contre l’Humanité qu’ont été ces traites d’Etres humains et l’esclavage.

    Pour le Groupe FDG en Mairie d’Orléans,
    Dominique TRIPET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail