L’Argonaute pour faire oublier la triste friche Stenwick

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Un « grand équipement sportif et culturel » va voir le jour à la place de cette dent creuse qui défigurait le quartier depuis des décennies.

Argonne 1

Les enfants de l’école Gutenberg apprécient la parole politique

Tout ce qu’Orléans compte d’élus politiques de tous bords, d’associatifs, de militants du quartier était réuni ce jeudi pour la pose de la première pierre du futur « grand équipement sportif et culturel de l’Argonne ». Il y avait même les enfants de l’école Gutenberg qui ont contribué, tout comme quelques habitants,  à donner un nom à ce complexe : l’Argonaute préféré à celui de Rosa Parks et de Nelson Mandela. Alors que certains plaident pour un changement de dénomination de ce quartier trop souvent et à tort décrié, cette salle va donc ancrer l’Argonne dans son histoire. Mais s’il y avait tant de ce monde à cette première pierre (y compris de futurs prétendants à la course législative sur cette 6ème circonscription comme François Lagarde ou Olivier Geffroy qui rêvent –avec d’autres à droite- de faire mordre la poussière à la députée socialiste Valérie Corre) c’est aussi pour le caractère « historique » de l’événement.

Argonne 2

Charle-Eric Lemaignen, Olivier Carré et Franççois Bonneau

La « friche Stenwick » était en effet en friche depuis le siècle dernier, hangars abandonnés et squattés puis terrain vague ouvert à tous les trafics. Certains y avaient proposé d’y installer une piscine puis la mosquée (finalement reléguée dans une rue mal desservie, sans stationnement et thrombosée les vendredis d’office).  Mais un responsable politique de la ville avait alors apporté sa vision des choses : « jamais tant que je serai élu une mosquée ne sera érigée en entrée d’agglomération ».

Symbole de mixité et de réussite

La ville et les militants associatifs s’étaient finalement retrouvés sur l’ambition d’y créer une grande salle sportive et culturelle : le quartier ne regorge pas d’équipements sportifs –certains sont même totalement obsolètes- quant à la culture, le niveau est proche de zéro. L’Argonne est en effet un des rares quartiers sans école de musique et bien sûr sans salle et sans activité culturelle. Le nouvel équipement d’un peu plus de 4000 m2 pour 10,8 millions d’euros permettra toutes ces pratiques : gymnase, salle de judo, de boxe, de danse avec un « espace culturel axé sur les pratiques musicales ». L’équipement abritera également les activités musculation et haltérophilie du Cercle Michelet qui quitte le centre ville pour l’Argonne au grand dam de certains de ses membres. Le complexe accueillera enfin le poste de police du quartier qui quittera son bunker actuel. Bref, autant de raisons pour la ville et la région, les principaux financeurs, de se féliciter de ce symbole de la mixité sociale et du bien vivre ensemble.

Jean-Jacques Talpin. 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail