Motion de censure rejetée : la droite fustige le gouvernement

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

  Comme  cela était prévisible, la motion de censure LR-UDI a été rejetée. Elle n’a obtenu que 246 voix alors qu’il lui en aurait fallu 288 (majorité ansolue) pour être adoptée et faire tomber le gouvernement. Seuls, n’étaient recensés que  les votes favorables, la présence des députés de la majorité n’était donc pas numériquement nécessaire et beaucoup brillaient par leur absence en séance en commençant par les frondeurs.

assemblée nationaleAlors que  place des Invalides proche de l’Assemblée nationale, comme dans de nombreuses villes des heurts violents  avec les forces de l’ordre et le service d’ordre de la CGT agitaient les manifestations des opposants  au projet de loi El Khromri, le débat s’est engagé  dans un hémicycle  où n’étaient présents  pour l’essentiels que  des députés de l’opposition.

Philippe Vigier : « des réformes étouffées »   

vigier versailles  Le  chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob,  a été le premier à prendre la parole. Il a promis l’enfer au gouvernement. « Le mieux qui puisse se produire pour la France est   de mettre fin, et vite, à votre aventure et au quinquennat de François Hollande perdu et définitivement incurable »,a-t-il lancé à Manuel Valls au banc  du gouvernement.

 Son homologue de l’UDI, Philippe Vigier,s’est permis d’ironiser « Eh, Oh, la gauche où êtes vous ? ». Puis il ne s’est pas montré plus tendre que son collègue LR, « des velléités de réforme progressivement étouffées par la cacophonie qui règne à gauche et le silence cynique de François Hollande », a-t-il dit. Fidèle  à la ligne de conduite de son groupe prêt à soutenir les réformes qui lui paraissent aller dans le bon sens, le député d’Eure-et-Loir s’est adressé au chef du gouvernement : « Vous êtes écartelés entre une gauche qui  sent  légitimement trahie et une droite vers laquelle vous ne vous êtes pas tournés » a-t-il lancé. Un Manuel Valls très combatif qui a répliqué qu’il « ne laisserait pas détruire la gauche de gouvernement ».

F.C

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail