Orléans a bien fait entendre ses Voix

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

 La manifestation organisée par la mairie a tenu ses objectifs : mobiliser les consciences pour la francophonie et la lutte des femmes.`

voix photo3

Les femmes intervenantes ( et les hommes), sur le perron de Dupanloup.

 

Vivement la deuxième édition en 2017 consacrée, sans doute aux frontières ! Cette attente était très largement partagée samedi soir par les centaines d’Orléanais venus entendre les Voix d’Orléans, une manifestation organisée par la ville et qui a manifestement trouvé son public. Un succès qui s’explique par la qualité des intervenants, le programme donnant la parole aux femmes dans le cadre de la francophonie et un public nombreux venu dés vendredi après midi et jusqu’à samedi soir. La concurrence était pourtant vive avec la nuit des musées ou Parcours et Jardins à Orléans. Le succès est donc à la hauteur de l’objectif des Voix  : mobiliser les consciences pour la défense de la francophonie depuis ce val de Loire réputée pour être le berceau de la « belle langue » ou la lutte des femmes pour leur émancipation. « Les Voix se sont installées s’est félicité le maire qui avait ouvert la manifestation avec un discours que tous ont qualifié de remarquable et qui se voulait d’abord un « creuset d’échanges autour des valeurs d’universalité, de liberté, de pluralisme, de fraternité ».

La force des Voix c’était bien sûr de donner de l’écho à ces grandes voix intelligentes et intelligibles d’intellectuelles ou de militantes. Mais c’était aussi de proposer d’autres respirations comme des lectures mises en scène par le directeur du Cado Christophe Lidon, comme ces rencontres avec des poètes. Des manifestations sur le site de Dupanloup, enfin utilisé par le grand public, dans les médiathèques, ou au cinéma des Carmes.

voix photo1

 

Un « parlement des écrivaines francophones ?»

 

« Orléans est une ville où l’on montre que, derrière les mots, on est capable de mettre des actes » à poursuivi Olivier Carré pour qui le mouvement doit être poursuivi. Il y aura donc une seconde édition, toujours dans le cadre de la francophonie « et de la langue de l’espérance » avec sans doute le thème des frontières « pas uniquement sur des cartes géographiques mais aussi dans les têtes ». Et la ville pourrait même reprendre à son compte une proposition lancée par une intervenante : créer un « parlement des écrivaines francophones ».

Comment le monde pense-t-il les femmes ? Comment les femmes pensent-elles le monde ? Une double interrogation qui a permis tout au long de ces deux jours de questionner quelques belles voix de la francophonie comme l’Égyptienne Samar Al-Gamal venue évoquer la double révolution égyptienne et la difficile place des femmes dans le mouvement, la Bulgare Rouja Lazarova sur le sort des femmes dans l’ère post communiste ou la

voix photo4

Olivier Carré tire le bilan des Voix.

poétesse syrienne Maram Al Masri venue déclamer ses poèmes en petit cénacle pris par l’émotion dans le banquet des mots. Dans ces rapports, l’écriture francophone est aussi une voie pour l’émancipation des femmes comme l’ont rappelé l’Antillais Daniel Maximin ou le Tunisien Haib Ben Sahla. Une occasion de montrer aussi le poids ancestral des cultures et des religions pour maintenir la domination des hommes sur les femmes. Des femmes qui sont aussi aujourd’hui parfois belligérantes des conflits mais surtout  principales victimes des guerres ou des génocides, au Ruanda, dans les Balkans ou en Syrie.

 

L’avenir du monde

 

voix photo2Femmes aussi victimes « économiques » : alors qu’elles réalisent deux tiers des travaux effectués dans le monde, elles n’en récoltent qu’un millième des richesses. Et si l’accent a souvent été mis sur l’Afrique ou le monde islamique certains n’ont pas manqué de rappeler que la France, avec seulement 27% de députées, n’était pas exempte de discriminations.

Dans tous ces lieux, les Voix se sont donc fait entendre pour satisfaire à la déclaration d’amour de Tolstoï rappelée par une participante : « femmes c’est vous qui tenez entre vos mains l’avenir du monde… !.

Jean Jacques Talpin

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail