Carburant: pas plus de 20 litres par voiture dans le Loiret

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

pompes pénurieTout le week-end dernier les stations services du Loiret, en particulier à Orléans, ont été prises d’assaut par les automobilistes par crainte du blocage des dépôts par le mouvement social. Ce lundi la préfecture du Loiret a donc décidé de limiter à vingt litres par voiture (véhicule léger) par jour.

Le communiqué: 

“Compte-tenu des difficultés momentanées de ravitaillement des stations services du département

Devant le magasin Leclerc de la Source à Orléans.

Devant le magasin Leclerc de la Source à Orléans.

du Loiret en produits pétroliers et carburants, le préfet du Loiret a pris ce jour un arrêté qui limite l’approvisionnement en carburants (gazole, super, sans plomb 95 et 98) à 20 litres véhicule léger et par jour. Par ailleurs, la vente de carburants, dans des récipients portables type bidon ou jerrycan, dans les stations-services du Loiret reste toujours interdite.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Comme d’habitude, le gouvernement ment dans ce genre de situation. Il peut empêcher le blocage des raffineries et des dépôts d’hydrocarbures, mais pas la mise à l’arrêt des raffineries. Malgré les stocks tampons d’hydrocarbures, c’est bientôt la liberté d’aller et venir et surtout celle de travailler qui sera mise en cause, notamment par des syndicalistes jusqu’auboutistes de la C.G.T.
    Au fait, qui parle encore d’état d’urgence, à part les députés et sénateurs qui le votent ?
    Continuons à vouloir faire les gendarmes du monde, à détruire à petit feu notre industrie et notre économie et à décourager les entrepreneurs ! Le déclin se profile, tout autant que la guerre civile.

    • Qui est le plus “jusqu’au boutiste” ? Les syndicalistes qui tentent de sauver ce qu’il reste des acquis de décennies de luttes sociales ou le gouvernement, droit dans ses bottes, qui déclare qu’il ne cédera pas et passe en force par le 49-3 contre la volonté d’une majorité de Français ?
      Peut-on conseiller à un gouvernement aussi peu démocratique la solution que préconisait Bertolt Brecht : “Si le peuple s’exprime contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple” ?
      La grève générale pourrait être le 49-3 du peuple !

      • Dissoudre le peuple, c’est ce qui se passe, année après année, décennie après décennie, avec notre immigration massive. C’est certainement me^me le but recherché par nos gouvernements successifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail