L’ADA Blois Basket en Pro B : tellement bon que c’est trop court

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

L’équipe de basket de Blois, l’ADA, s’est hissée en Pro B pour la saison 2016-2017. Le champagne a coulé à flot le jour de la victoire décisive contre La Rochelle, le 23 avril dernier. Oui mais voilà, à quelques semaines de la reprise des entraînements, et un poil plus avant la reprise du championnat, la Ligue nationale de Basket (LNB) a indiqué que le parquet n’était pas homologable, entre autres défauts de la salle actuelle.

Il manque 1 mètre et 6 cm… Les tribunes sont trop proches du terrain. On ne badine pas avec les normes des fédérations, certains sports le savent bien et l’ont parfois payé fort cher (Luzenac, club de football ariégeois notamment, en 2014). Un problème soulevé il y a déjà longtemps par Paul Seignolle, président de l’ADA Basket, à Jean-Luc Ferré, président de l’ADA, mais sans trouver de solution. L’ADA Basket est donc en quête d’une salle pour pouvoir jouer dignement devant son public, d’ici à la rentrée prochaine.

Solution de repli

Au printemps 2017, l’équipe intègrera la nouvelle salle du Jeu-de-Paume, avenue de Châteaudun à Blois. Mais en attendant, il faut trouver une solution de repli.

Marc Gricourt

Marc Gricourt

Le gymnase Saint-Georges pourrait servir de salle provisoire, mais lui aussi doit subir quelques « petits » travaux : pose d’un parquet, renforcement de l’éclairage, pose de gradins amovibles. Coût des travaux : 220.000 €. Une paille à l’heure des finances publiques sévèrement serrées…

Saisi de la question en urgence cette semaine, le maire de Blois Marc Gricourt a réuni tous les acteurs concernés autour de la table. La municipalité blésoise est prête à mettre 90.000 € sur la table, l’ADA 50.000 €. La Région, dans un communiqué du vendredi 27 mai, a fait savoir qu’elle apportait 40.000 € pour les travaux d’urgence (la proposition sera faite en commission permanente prochainement). Il manque encore 40.000 €. Agglopolys ? Conseil départemental de Loir-et-Cher ? Probablement un peu pour les deux. Paul Seignolle semble confiant pour l’avenir. Il serait en effet dommage, après tous ces efforts, et à quelques encablures de l’ouverture de la salle du Jeu-de-Paume (25 M€), de se prendre une gamelle en glissant sur le parquet…

F.S

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail