Jean-Christophe Fromantin : un atypique en politique

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Les politiciens n’ont pas la côte. Jean-Christophe Fromantin, député maire (DVD) de Neuilly parle lui, des politiques et entend redonner ses lettres de noblesse à leur engagement.  Dans ce but il a lancé un tour de France pour susciter 577 candidats aux élections législatives de juin 2017, chiffre qui correspond au nombre de députés que compte l’Assemblée nationale.

Jean-Christophe Fromantin

Jean-Christophe Fromantin

Il lui en faut, en fait, 576 car il sera très probablement candidat à sa succession ce qui le conduira  à confier sa mairie de Neuilly à l’un de ses adjoints,  non-cumul des mandats oblige. « Je n’ai pas encore décidé. Mais ce qui est certain c’est que je ne veux pas être un député isolé. Je veux créer une dynamique, un groupe parlementaire capable de faire bouger les lignes et de faire avancer la France », explique-t-il.

Un livre et un site Internet

2017_et_si_c_etait_vous_hdLe chef d’entreprise qu’il fut et le coureur de marathon qu’il est toujours a élaboré un plan et prévu des moyens pour mener à bien son projet : en premier lieu un livre et un site internet, www.577.fr

Son livre, « 2017, et si c’était vous » qui vient de sortir est un plaidoyer pour l’engagement citoyen en politique et une méthode pour s’assurer d’une base électorale à ne pas décevoir. Il y donne en exemple son parcours atypique, en marge des partis. Tenté par l’UDI, il en a récemment claqué la porte après avoir essayé en vain d’en prendre la présidence car, quoi qu’il en dise, il est compliqué d’exister sans un parti politique. « Vous n’y arriverez pas » Fromantin a entendu cette prédiction des milliers de fois lorsqu’il a décidé de se lancer en politique, seul, sans parti, sans appui autre que  ses futurs électeurs  Au fil des pages il démontre qu’il est possible de déverrouiller le vieux logiciel politique par une action de terrain.

Pour recruter ses candidats dans chaque circonscription, Jean-Christophe Fromantin s’appuie sur un site Internet. « Les candidats à la candidature auront quatre paliers à passer, un peu comme dans un jeu vidéo »,dit-il. D’abord un acte de candidature avec CV, casier judiciaire vierge et charte d’engagement dument paraphée.

Puis sollicitation des soutiens avec un plafond fixé à 0,5 % des personnes inscrites sur les listes électorales de la circonscription. Par exemple, pour 80 000 électeurs, le candidat devra afficher au moins 400 soutiens. « C’est extrêmement important de soumettre son projet à son environnement», souligne Jean-Christophe Fromantin.

Jean-Christophe Fromantin

Jean-Christophe Fromantin

Puis transformation des soutiens en promesse de dons avec un minimum de 4 000 €. « En 2007, j’ai fait 14 % avec cette somme », précise-t-il. Enfin création de groupes en région pour « veiller à la parité des candidatures et la complémentarité des profils».

Le député des Hauts-de-Seine  souhaite  avoir bouclé sa liste des 577 fin décembre. « Aujourd’hui, nous avons déjà une quarantaine de candidats et aucun n’est sortant », ajoute-t-il précisant qu’il s’agit de trentenaires et pour deux tiers d’ hommes. « Ma réélection n’a de sens que dans cette dynamique, assure-t-il. Si on est 15 à l’Assemblée on pourra faire du bon travail ».

Cette démarche hautement affichée laisse dubitatifs ses adversaires des Hauts-de-Seine. « Le but de l’opération est surtout de financer son activité politique pour les 5 prochaines années », estime l’un d’entre eux  se référant aux règles de financement des partis politiques. Elles prévoient qu’un parti perçoit, pendant toute la durée du quinquennat, 1,68 € par an et par voix engrangée lors des législatives. A condition… de dépasser le seuil de 1 % des suffrages exprimés dans au moins 50 circonscriptions. Cependant les tout jeunes électeurs voient en Jean-Christophe Fromantin une nouvelle façon de faire de la politique.

Exposition universelle de 2025

Jean-Christophe Fromentin préside également la structure qui pilote le projet « ExpoFrance 2025 » dont le cœur se situera dans la première couronne francilienne. La désignation de la ville organisatrice est prévue à la mi-juin 2018 soit un peu plus de six mois après celle de la ville organisatrice des jeux olympiques. L’exposition universelle est un grand rendez-vous international ouvert au public. Elle  se déroule tous les cinq ans et  est un lieu où tous les pays se réunissent pour présenter leurs dernières innovations. Le pays organisateur détermine le thème de l’événement. La France  si c’est elle, a choisi  de promouvoir« l’hospitalité ».

« L’exposition serait pour la France l’occasion de montrer un visage différent » dit Jean-Christophe Fromantin. Le projet dont les retombées économiques directes sont estimées à 23 milliards d’euros et à 150.000 emplois pour une durée d’au moins deux ans prendra une dimension nationale.  Des forums thématiques se tiendront dans une douzaine de villes françaises En insérant les territoires dans l’exposition, le maire de Neuilly espère qu’elle contribuera à  mettre les technologies à leur service. Telle est la vision politique qu’il entend promouvoir.

F.C.

« 2017 et si c’était vous ? » Jean-Christophe Fromantin
Editions Michel Lafon, 336 pages 14,75 euros

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Ah, qu’il est terrible… Non, pas le bruit de l’oeuf dur… (voir la suite dans “Paroles” de Jacques Prévert) !
    Non, c’est l’accent circonflexe qui est terrible et surtout son emploi à contretemps donc à contresens !
    La côte de bœuf ou la Côte d’Azur n’ont rien à voir avec la cotation des valeurs à la Bourse du même nom, pas plus qu’avec la plus ou moins bonne opinion que l’on peut avoir d’une personne ou d’une idée.
    La langue française est bien difficile à maîtriser et cela ne va pas aller en s’améliorant, surtout avec l’usage des SMS (on peut aussi dire textos, plus proche du Français !) ou même des préconisations très officielles, sans compter les suggestions des claviers des tablettes et téléphones portables (aussi appelés smartphones, ça fait plus “in” !)
    Mais que F.C. se console : il n’est pas le seul à connaître ce problème et la forme n’est pas l’essentiel quand le fond est – comme c’est le cas ici – intéressant.
    Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail