Une nuit au palais des sports d’Orléans pour les naufragés de l’A10

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Sauvés des eaux par l’armée, 400 automobilistes bloqués depuis le début de la matinée par les inondations sur l’A10 ont été hébergés mardi soir au palais des sports d’Orléans, tandis qu’une centaine d’autres devaient être accueillis à Saran.

lits palais des sports orléans

Les naufragés de la route au Palais des sports d’Orléans.

Valise ou ordinateur à la main, les premiers sont arrivés vers 20h30, plutôt calmes et détendus malgré une journée passée à attendre l’arrivée des secours.

armée « On a finalement été récupéré ce soir par des camions de l’armée après avoir été bloqué vers 10h du matin un peu au nord d’Orléans. Je viens du nord et j’allais passer trois jours en Dordogne avec mon mari pour chercher une maison. J’ignorais totalement qu’il pouvait y avoir un risque à prendre l’autoroute », raconte cette sexagénaire, un peu fatiguée, mais contente de trouver un lit pour la nuit. D’autres montrent aux journalistes et aux élus les vidéos de leur sauvetage par l’armée. « L’autoroute s’est transformée en véritable rivière. Il avait au moins un mètre d’eau, et on ne voyait plus les barrières de sécurité, c’était impressionnant », ajoute un autre automobiliste qui se rendait à Blois. « J’ai passé 25 ans à Orléans, je ne suis pas dépaysé».

La préfet de région supervise l'arrivée des automobilistes.

La préfet de région supervise l’arrivée des automobilistes.


Plus de quatre heures pour rentrer de Paris

Sur place, les naufragés de la route ont été accueillis par le préfet Nacer Meddah, rejoint quelque minutes plus tard par le maire d’Orléans et le président de l’AgglO Charles Eric Lemaignen, eux aussi rescapés de la route. « Nous étions tous les deux à Paris aujourd’hui, j’ai mis plus de quatre heures à rentrer, en passant par des petites routes le plus souvent inondées », a dit le maire Olivier Carré.

Olivier Carré et Charles Eric Lemaingnen

Olivier Carré et Charles Eric Lemaingnen

A l’intérieur, la grande de salle de basket a été reconvertie en dortoir, avec lits de camp, duvets, et même tentes privatives pour accueillir les familles. Repas et petit déjeuner ont été prévus, avec l’aide bienveillante du personnel municipal et de la Croix-Rouge. De quoi patienter avant que les automobilistes puissent, si le temps le permet, aller récupérer leur voiture là où ils l’ont laissée.

Sous contrôle

A10 niveau Saran

A10, au niveau de Saran

Après cette journée difficile, le préfet Nacer Meddah qui a survolé le secteur en hélicoptère estimait dans la soirée que la situation, dans le département du Loiret, était « sous contrôle ». Le secteur le plus préoccupant est celui de Châteaurenard. A Montargis, « les inondations sont plus localisées et la ville est relativement épargnée», a-t-il dit. Quant à la prison de Saran, le transfèrement des détenus est toujours en cours à la suite des inondations qui ont touché une partie des bâtiments. Cinquante prisonniers ont été évacués lundi, 80 mardi, et il en reste encore 180 à acheminer vers d’autres établissements pénitentiaires. de la région.

Au cours des dernières 24 heures, les pompiers ont effectué plus de 2.000 sorties, et plus de 200 communes sont touchées dans le département. Dans l’agglomération d’Orléans, les zones les plus touchées sont Saint-Denis en Val, Marigny- les-usages, Saint Cyr-en-Val, Ormes, Saran, et plus à l’est, Faye-aux-Loges où les soixante pensionnaires d’un Epahd (maison de retraite) ont été évacués. En revanche, et par chance, la Loire, malgré la montée des eaux, ne semble pas inspirer de grandes inquiétudes. « Il n’y a pas de problème significatif », a dit Olivier Carré.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail