Couleurs Amérique du Sud avec María Paz Santibáñez

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites
MP Santibanez (c)DRAu terme de la nouvelle et enthousiasmante saison des Matinées du piano, Orléans Concours International programme un récital très attendu de la pianiste María Paz Santibáñez (Chili-Italie). dont la carrière manqua de s’arrêter définitivement en 1987 sous la dictature de Pinochet. 
Reste qu’elle étudiera le piano à la Faculté des Arts de l’Université du Chili avec Galvarino Mendoza, son père musical. Et qu’elle  poursuivra avec force sa formation avec Jaromir Kriz, Odile Delangle, et Claude Helffer lors des célèbres séances collectives «Les Classiques du XXème» et en cours privés.
Inlassable témoin  de répertoires, cette pianiste suivra également des  cours de perfectionnement de musique du XXème siècle et contemporaine avec des pianistes tels que Yvonne Loriod-Messiaen, Roger Muraro, Bruce Brubaker et Jean-François Antonioli….
 

Une artiste engagée, ouverte sur le monde

 
Aujourd’hui,   bardée d’une reconnaissance internationale et à la tête d’une discographie accomplie, María Paz Santibáñez propose en toute vigueur et humilité confondante d’intensité,  à Orléans,  un récital “Couleurs d’Amérique du Sud” avec, au programme: Enrique Iturriaga (Pérou) “Pregón y Danza”;  Pedro Humberto Allende (Chili) “3 Tonadas de carácter popular chileno”; Esteban Benzecry (Argentine) ” Toccata newuén”; Jimmy Lopez (Pérou) “Ccantu “(la fleur de l’Inca); Miguel Farías (Chili) “Etudes N° 9 et 12”,  “Suite H” (dédiée à Claude Helffer); Alberto Ginastera (Argentine) “Tres danzas argentinas”.
 

Pour le plaisir et l’hommage

 
Françoise Thinat, présidente fondatrice d’Orléans Concours International, admirative,  ne cache pas son bonheur d’accueillir cette artiste: “Il s’agit d’une femme artiste engagée qui sait défendre son pays. Elle est dans la lignée de Chopin écrivant La Révolutionnaire. Elle sert une musique emplie de rythme, de mélancolie et de tristesse. Je me réjouis de la réentendre”.
Ouvert sur le monde  et fort de ses lauréats , ces fameux  “missi dominici” qui se produisent aux quatre coins de la planète, Orléans Concours International programmera du reste, chaque future saison des Matinées du piano,  un concert découverte sur la musique  d’ailleurs. Un récital “Chine” devrait être ainsi au programme de la saison prochaine.
A suivre donc . Touche après touche. Coup de cœur après coup de cœur.
 
Jean-Dominique Burtin
 
Dimanche 5 juin, 10 h 45
Salle de l’Institut place Sainte-Croix, Orléans.
 
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail