Un chantier inédit: Vinci tente de récupérer les voitures naufragées sur l’A.10

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites
La société Vinci procède depuis jeudi au sauvetage des voitures particulière naufragées de l’A.10. C’est un dispositif hors norme qui est mis en place pour cette opération. Pour permettre l’évacuation de ces véhicules, VINCI Autoroutes tente depuis jeudi, en lien avec les autorités, de mettre en oeuvre des opérations de pompage et d’endiguement afin de réaliser un « corridor sec » protégé par des digues provisoires.
A10 inondation
 
Il vise à poser des gros sacs pour constituer un corridor sec à hauteur de Gidy (Loiret) au nord d’Orléans. Il s’agit d’isoler un chenal asséché qui permettra aux sauveteurs de rejoindre les voitures inondées. L’eau serait encore profonde d’un mètre, voire un mètre trente. L’opération consistera à placer ensuite une membrane étanche sur les sacs avant de pomper l’eau.
 L’autoroute A10 est inondée en quatre endroits, situés aux kilomètres 86, 89, 91 et 93, avec des hauteurs d’eau allant jusqu’à 1,30 m au-dessus de la chaussée. 100 camions et 200 automobiles, vides de leurs occupants, sont bloqués dans une zone de trois kilomètres située entre deux secteurs inondés.
Ce cheminement gagné sur l’eau pourrait ensuite être emprunté par les dépanneuses pour leur permettre d’accéder à la zone concernée. 3 000 sacs de gravats, de deux tonnes chacun, doivent être utilisés pour former les digues. Le dispositif de pompage devrait permettre d’évacuer plus de 4 000 m3 d’eau par heure. Les moyens mobilisés, Plus de 200 personnes, collaborateurs de Vinci Autoroutes et d’entreprises partenaires, sont mobilisés sur cette opération inédite.
 
Des moyens exceptionnels ont été dépêchés sur place : 10 pelles mécaniques, dont 2 amphibies, 10 tracteurs avec remorques pour le transport des sacs de gravats, une dizaine de camions-grues, une quinzaine de stations de pompage permettant d’évacuer entre 200 et 1 200 m3 par heure sont en cours de déploiement.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail