Inondations : plusieurs dizaines de millions d’euros seront débloqués

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

A l’issue d’une réunion au ministère de l’Intérieur sur le thème des inondations, Manuel Valls en compagnie de son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a pris la direction de Montargis.

Manuel Valls se fait expliquer la situation par Jean-Pierre Door et le patron des pompiers du Loiret.

Manuel Valls se fait expliquer la situation par Jean-Pierre Door et le patron des pompiers du Loiret.

Sitôt descendu de voiture, le premier Ministre a été briefé devant deux cartes dépliées sur le capot d’une voiture à deux pas du canal. Jean-Pierre Door, le député-maire de Montargis et le directeur du SDIS (les pompiers) du Loiret, Fabrice Chauvin, ont tenté de clarifier pour le Premier ministre le réseau complexe des voies d’eau, Loing et canaux, qui font de Montargis la Venise du Gâtinais. Une brèche de 70 mètres s’était formée sur les digues du canal à Montcresson et l’eau s’est alors déversée dans le Loing, lequel a gonflé en quelques heures dans le centre de Montargis.

En attendant les éboueurs

Une grande partie du centre ville a subi des dégâts.

Une grande partie du centre ville a subi des dégâts.

Un tiers de la ville a été inondée par cette crue centennale qui a même dépassé de plusieurs centimètres la fameuse crue de 1910. Une ville dévastée, une clinique et une maison de retraite évacuée, il suffit d’arpenter les rues autour du canal et près du Loing pour s’en rendre compte. C’est ce qu’a fait Manuel Valls, flanqué des élus du Loiret, Hugues Saury pour le département, François Bonneau pour la région et les parlementaires, Valérie Corre, Jean-Pierre Sueur et Jean-Pierre Door bien sûr. Presque devant chaque porte, des tas impressionnants de matériel détruit et inutilisable attendent le passage des éboueurs.

Dans les heures qui viennent

Le Loing toujours en crue ici à Chalette.

Le Loing toujours en crue ici à Chalette.

Manuel Valls a confirmé à Montargis que son gouvernement allait débloquer un fonds d’extrême urgence de plusieurs dizaines de millions d’euros « pour les personnes sans ressources qui ont tout perdu dans cette catastrophe… Nous venons de rencontrer des gens modestes qui ont tout perdu, ils attendent des gestes ». « La solidarité doit se mettre en place le plus vite possible, a-t-il ajouté. J’ai donné instruction pour ces fonds soient débloqués dans les heures et les jours qui viennent ». Manuel Valls a encore indiqué que deux autres fonds allaient être mobilisés, l’un en direction des filières agricoles, « très impactées dans ce département » et l’autre pour les collectivités locales. Les fonds affectés aux plus nécessiteux, « pour acheter un frigidaire ou des meubles » transiteront par les CCAS des communes, a précisé le Premier ministre.

L’attachement de Valls aux sous-préfectures

Manuel Valls les pieds dans l'eau à la sous-préfecture dévastée.

Manuel Valls les pieds dans l’eau à la sous-préfecture dévastée.

Y a-t-il eu des défaillances dans l’entretien des digues et des berges des canaux et des rivières ? « Il faudra tirer les leçons », a répondu le Premier ministre qui a constaté les dégâts au musée Girodet avant de patauger dans les couloirs de la sous-préfecture, en plein centre ville aussi. « Lorsque j’ai donné l’ordre d’évacuer à 10h 30 l’eau atteignait déjà un mètre », lui a dit le sous-préfet.  Commentaire de Manuel Valls à l’heure d’un bref rafraîchissement dans le petit jardin. « Quand on a été ministre de l’Intérieur comme moi, on a un grand attachement aux sous-préfectures, c’est là qu’on peut vérifier que ça fonctionne ». Et Jean-Pierre Door de confirmer, « nous avons un PPI (plan particulier d’intervention) qui a été débattu, signé avec l’Etat, tout a été fait dans les règles ».

Manuel Valls à Montargis.

Manuel Valls à Montargis.

Devant un jus d’orange, le sénateur Sueur n’a pas manqué de rappeler que 226 communes du Loiret ont été touchées. « c’est bien que vous soyez venu ici », a-t-il dit à l’adresse de Manuel Valls.

Dans le quartier du Puiseaux où la seule victime du sinistre, une sexagénaire, a été découverte, Manuel Valls s’est entretenu avec sa famille devant le domicile de la noyée. C’est en repartant que le groupe d’élus, d’officiels et de journalistes, a été interpellé par un riverain excédé qui a protesté contre ceux « qui viennent visiter les maisons évacuées.” Un autre dénonçait ces badauds qui viennent se « rincer l’œil » (sic) avec le malheur des autres. Certains évoquent encore des vols dans les maisons sinistrées. D’autres enfin lancent « si vous voulez nous aider, prenez une pelle ». Manuel Valls ne se formalise pas, « dans de telles situations… » dit-il à son voisin.

Un million d’euros de la région

Hugues Saury, sans pouvoir chiffrer le coût de la catastrophe, prévoit des millions d’euros de dégâts pour son département qui va devoir réparer les routes, les ponts et les maisons de retraite.  Entre autres.  Pour sa part François Bonneau, le président de la région Centre-Val de Loire a annoncé la mise en place d’un fonds d’urgence solidarité d’un million d’euros qui sera proposé au vote des élus lors de la commission permanente de vendredi prochain. Autre mesure liée aux inondations : les contrats régionaux de solidarité territoriale (les contrats de pays et d’agglo) pourront être réorientés pour prendre en compte les dégâts subis par les équipements publics, associatifs.

Chalette particulièrement touchée

Lors des grandes catastrophes, plus de clivage politique entre les élus, tout le monde se serre les coudes. Témoin Franck Demaumont, le maire PC de Chalette-sur-Loing qui a payé un très lourd tribut à la crue. Le Loing s’est répandu dans tout le centre ville. « Dans le quartier de Vesines, tous les commerces ont été touchés », commente le maire qui a participé à la visite avec Manuel Valls aux côtés de Jean-Pierre Door. « Nous avons évacué plusieurs centaines d’habitants, dont 70 retraités du foyer Maurice Duclos. Et nous avons même du en porter certains ». La base de loisirs a été dévastée, « il y en a pour plusieurs milliers d’euros », et le maire de la ville banlieue n’accable pas le PPI même s’il dit qu’il faudra ans doute le « réactualiser » et mieux entretenir les berges du Loing.

 

Fay-aux-Loges: trop tard les écluses…?

Un lotissement proche du canal à Fay aux Loges.

Un lotissement proche du canal à Fay aux Loges.

A Fay-aux-Loges, une des communes les plus touchées à l’image de Chécy, Mardié, sur l’est de l’Orléanais, comme partout c’est la solidarité dont ont fait preuve les habitants qui a forcé l’admiration. « Et puis la débrouille, une qualité très française » comme le souligne un élu du cru. A Fay, 3 500 habitants, c’est une petite rivière saturée, la Sens qui se jette dans le canal du Loiret, qui a fait exploser le niveau du canal. Tout le long les maisons, les commerces ont été dévastés et samedi  une entêtante odeur de fuel faisait craindre une pollution majeure.  Alors que la ville était privée d’eau potable, 16 000 bouteilles ont été apportées par Carrefour à la salle des fêtes. La petit Tablée un restaurant en bord du canal a offert un repas à tous les sauveteurs bénévoles. Mais dans les conversations, les reproches commencent à tomber. Sur le préfet qui n’est pas venu voir la commune la plus sinistrée de l’Orléanais, sur ces écluses du canal qui auraient été ouvertes très tard, sur ces lotissements très récents construits très près du canal et qui ont eu de l’eau jusqu’au dessus des fenêtres.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail