Orléans : les commerçants, premiers ambassadeurs du tourisme

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Les commerçants d’Orléans, adhérents de « Les Vitrines d’Orléans » ont été invités à participer à une visite de leur ville, lundi 6 juin. Premiers ambassadeurs de la ville, ils pourront ainsi améliorer la qualité de l’accueil des touristes et leur indiquer les lieux incontournables à visiter.

Martine Grivot (au centre) entourée d'Elisa Pinault (g.) et Geneviève Fontaine (d.)

Martine Grivot (au centre) entourée d’Elisa Pinault (g.) et Geneviève Fontaine (d.)

Depuis fin mars dernier, la Société publique locale (SPL) Orléans Val de Loire Tourisme tente de rattraper son abyssal retard en matière touristique. Geneviève Fontaine, sa directrice générale, Elisa Pinault, présidente des Vitrines d’Orléans, et Martine Grivot, adjointe au maire en charge de la promotion touristique et présidente de la SPL, ont organisé lundi 6 juin un petit tour en ville pour les commerçants désireux d’améliorer la qualité de leur accueil. Partant du principe que les commerçants « sont les premiers ambassadeurs d’une ville », Martine Grivot dit sans détour « qu’on souffre d’un déficit d’accueil. Nous sommes très fiers de notre ville, mais nous ne le disons pas assez ».

“Venez voir combien la ville a changée !”

Les commerçants visite le centre ville

Les commerçants visite le centre ville

Une petite trentaine d’entre eux avait répondu présent, sous le soleil enfin revenu, pour une visite menée par une guide-conférencière de l’Office de tourisme. « Notre objectif est clairement de faire venir les touristes à Orléans, de leur dire : venez voir combien la ville a changée ! » indique Geneviève Fontaine. « Nous voulons mettre en avant notre statut de capitale du Val de Loire, autour d’une dynamique en trois axes : la Loire, l’histoire patrimoniale notamment avec Jeanne d’Arc, et les jardins, notamment avec le Parc floral », a-t-elle ajouté.

mieux orienter les touristes”

Du côté des commerçants présents, on admet volontiers « manquer de temps » pour visiter la ville et être au courant, un minimum, de son histoire et des lieux incontournables à visiter. Cathédrale Sainte-Croix, hôtel Groslot, vieux centre historique (rue de Bourgogne etc.) : Julie, guide-conférencière, a fait le tour du minimum syndical à connaître pour ainsi mieux aiguiller les touristes en quête de visite. « C’est intéressant de découvrir la ville sous un autre angle », indique ce restaurateur visiblement ravi d’en savoir plus sur l’histoire du patrimoine de sa ville. « D’habitude, on n’a pas le temps de faire ça, mais en fait on ne prend pas le temps surtout ». « Ça nous permettra de mieux orienter les touristes, quand on a déjà fait le circuit de visite, on le connaît, on est plus enthousiaste pour donner des indications, des coups de cœur ». Une seconde opération « visite du centre-ville » aura lieu lundi 13 juin prochain.

« Nous partons de zéro »

Une initiative nécessaire au regard du retard constaté par la Ville d’Orléans en matière touristique, et c’est tout l’objet de la création de cette SPL, et du possible déménagement de l’Office du tourisme place du Martroi (lire Mag’Centre du 29 mars dernier : « Orléans aura sa vitrine place du Martroi »). De la bouche même de la directrice générale d’Orléans Val de Loire Tourisme, « les fêtes de Jeanne d’Arc ont été un succès touristique, le beau temps a attiré beaucoup plus de monde que d’habitude ». Des chiffres de fréquentations, au pire pour 2015 ? « Nous n’en avons pas apporté aujourd’hui » s’excuse-t-elle. « Nous partons de zéro » avait même dit le maire Olivier Carré au sujet du tourisme lors du lancement de la SPL. De zéro à « beaucoup de monde », ça fait combien ?

Frédéric Sabourin.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Welcome to Disneyland ! Centre ville ghetto nightclub, façades trafiquées pour faire soi disant authentique. Qui paye cette gabegie ? Les habitants et leurs économies par 10e de milliers d’euros chacun… Après certes c’est agréable de se promener. Mais à quel prix et quelles nuisances ?

  2. Au pouvoir depuis 2002 et encore là pour quelques temps (2019), Madame Rayonnement et Monsieur le Maire partent de zéro …On se moque du monde! Avec des techniques “elle est belle ma ville!”… et pourquoi pas des touristes mystères comme dans le bon vieux temps pour se rendre compte que les commerçants d’Orléans ne sont pas réputés pour être aimables!!! Martine va-t-elle nous refaire le coup de l’autocollant “Ici on est sympa”….Pendant ce temps Tours avance et nous avons les pieds dans l’eau à Orléans!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail