220 communes du Loiret bénéficient de l’arrêté de catastrophe naturelle

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

220  communes du Loiret sur les 226 qui en ont fait une demande bénéficient d’ores et déjà de l’arrêté de catastrophe naturelle pris ce mercredi en Conseil des ministres. Les six autres doivent fournir des renseignements complémentaires, la pluviométrie, semble-t-il, n’y ayant pas été  excessive bien que leurs cours d’eau aient débordé.

Les pompiers toujours sur le pont.

Ce premier arrêté ministériel reconnaît 732 communes situées dans 17 départements.  215 autres  sont en attente d’être traitées. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve  a assuré qu’une  réunion interministérielle se « tiendrait dans les heures qui viennent pour examiner les derniers cas ».

L’état  de catastrophe naturelle permet aux habitants des communes concernées d’être indemnisés au titre de cette garantie dans les limites et conditions des contrats d’assurance souscrits. Les assureurs ont deux mois pour verser une première provision et trois mois pour verser  l’intégralité des indemnités. A compter de la parution de l’arrêté de catastrophe naturelle, les assurés ont dix jours pour adresser les déclarations de sinistre à leur assureur, mais selon l’Association française de l’assurance (AFA) les assureurs pourraient les accepter jusqu’au 30 juin.

Secours d’extrême urgence

Manuel Valls Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à Montargis lundi sur le front des inondations

Manuel Valls Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à Montargis lundi sur le front des inondations

En complément, un « fonds dit de secours d’extrême urgence  sera abondé et mobilisé pour aider les particuliers les plus vulnérables, en particulier pour les achats de première nécessité. Les crédits seront attribués par les préfets en lien avec les centres communaux d’action sociale dans la limite de 300 euros par adulte et 100 euros par enfant », a déclaré le ministre de l’intérieur avant d’ajouter « des dispositifs exceptionnels seront également mis en place par les ministères du Budget, de l’Economie et de l’Agriculture ».

Les collectivités  territoriales dont les infrastructures et équipements non assurables ont subi des dégâts pourront bénéficier de la dotation de solidarité en faveur de l’équipement des collectivités territoriales. Les taux de ces subventions seront compris entre 30 et 60% du montant total des dégâts éligibles. Dans les cas les plus critiques une avance pouvant atteindre 20% de la première estimation des dommages pourra être versée par les préfectures.

Le montant final des dommages assurés  occasionnés par les inondations  pourrait  s’élever de 900 millions et 1,4 milliard d’euros.

F.C.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail