Chambord : la ministre Audrey Azoulay sur les brèches

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Suite aux intempéries qui ont touché la Région Centre-Val de Loire, la ministre de la Culture Audrey Azoulay est venue évoquer la situation des monuments, parcs et châteaux touchés par les inondations. D’abord annoncée à la Ferté-Saint-Aubin et à Chambord, c’est finalement au domaine du « rêve de François Ier » qu’elle est venue annoncer le soutien moral et financier de l’Etat.

La ministre Audrey Azoulay accueillie par le Préfet d'Haussonville

La ministre Audrey Azoulay accueillie par le préfet Y. Le Breton et par Jean d’Haussonville, directeur de Chambord

Viendra, viendra pas… A la Ferté-Saint-Aubin, chez Constance de Pélichy, et à Chambord ? Finalement ce ne fut qu’à Chambord, pour une présentation par le préfet Yves Le Breton des dégâts causés par les inondations de début juin. Puis, emboîtant le pas de Jean d’Haussonville, directeur du Domaine national, et du président du conseil d’administration le député de la Mayenne Guillaume Garot, elle a fait un petit tour dans le parc forestier chambourdin, pour se rendre compte des dégâts causés par le Cosson et les étangs qui ont débordé.

Mur et digue emportés par les flots

Certes, le débordement a surtout donné lieu à d’impressionnantes photos, où l’on croyait le fleuron architectural de la Renaissance sorti d’une lagune comme à Venise. Il a cependant moins souffert que d’autres châteaux – celui de la Ferté-Saint-Aubin par exemple. C’est dans le parc forestier que les dégâts sont les plus importants : le mur d’enceinte est par endroit effondré, comme près de la ferme du Pinay, porte d’entrée du Cosson dans le parc.

Azoulay sur la brècheEnviron 250 mètres de mur au total, et une facture qui devrait s’élever aux alentours de 300.000 €, « le coût annuel de la restauration d’une portion du mur d’enceinte », précise en aparté Jean d’Haussonville. A cela s’ajoute environ 30.000€ de pertes d’exploitation par jour de fermeture. Une digue près de l’étang du Péricou a également été emportée par les flots. Ministre tout terrain, Audrey Azoulay, en 4×4 « Defender » siglé Chambord, s’est rendue elle-même sur les brèches.

8 M€ d’aide exceptionnelle

Azoulay d'Haussonville 2Après un tour dans le château lui-même où quelques infiltrations ont été constatées pendant les inondations, la ministre a tenu une courte conférence de presse au cours de laquelle elle a tenu à saluer les équipes du Domaine national pour leur dévouement et leur investissement durant le sinistre (certains ont « campé » dans le château en attendant la décrue), et a assuré les élus du soutien de l’Etat. A cet effet, l’aide exceptionnelle s’élèvera à environ 8 M€, soit le double de l’enveloppe prévue normalement chaque année pour les catastrophes naturelles touchant les monuments historiques, qu’ils soient publics ou privés. Environ 1 M€ devraient revenir à Chambord.

Et la Ferté-Saint-Aubin, sire ?

Mag’Centre en a profité pour l’interroger au sujet de la Ferté-Saint-Aubin, où les habitants sont bien déçus qu’elle ne soit finalement pas venue (le château, privé, a énormément souffert des inondations…). Audrey Azoulay essaie de se monter rassurante, avec tout le monde : « A Chambord, on a tous les symboles : royaux, nationaux etc. C’est un choc pour tous les Français mais aussi le monde entier, comme pour le Louvre où un plan de mise en sécurité des œuvres a été déclenché. Pour la Ferté, je le redis, la richesse du patrimoine c’est aussi celle du patrimoine privé. C’est pour cela que le montant de l’enveloppe d’aide exceptionnelle sera doublé ». Une aide de l’Etat qui servira aussi pour les expertises, qui s’annoncent nombreuses et longues.

Frédéric Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail