Ruban virtuel pour le Lab’O d’Orléans et Mame à Tours

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

Des dizaines de paires d’yeux tournés vers un grand écran, des petits écrans qui relaient Evènement, un ruban virtuel « coupé » par une brochette de personnalités, une pluie de confettis rouges sur les invités : la “fan Zone” du Lab’O d’Orléans a été inaugurée vendredi.

Labo: le ruban virtuel est coupé.

Labo: le ruban virtuel est coupé.

Ce n’était pas le coup d’envoi de l’Euro mais celui du très grand incubateur de start up d’Orléans ouvert en “direct live” avec l’inauguration de Mame à Tours qui a été vécue virtuellement entre les deux villes « capitales » de la région Centre-Val de Loire. De 14h à 23h des ateliers, débats, visites ont eu lieu sur le site de l’ancien laboratoire Famar, sur les bords de Loire, revisité en lieu   totem de la french Tech où 4 500 m2 de locaux sont d’ores et déjà aménagés. Sur les 14 000 qui à terme seront dédiés au numérique.

Pour l’instant, 26 entreprises ou organismes ont intégré le bâtiment construit à l’époque par l’architecte Tschumi et qui comprend sur cinq étages des bureaux, salles de réunion, (cocon, tipi et imaginarium), deux espaces de coworking, et tout un équipement high tech, écrans interactifs, ateliers numériques, une école de code, un industry lab…C’est l’agglo d’Orléans qui a piloté et réalisé l’aménagement. Le Lab’O fonctionne selon un mode collaboratif avec Orléans technopole qui apporte son savoir-faire et la majorité des entreprises qu’elle abritait à la Source. Il s’agit de starts up diverses et variées comme Agona (services informatiques), Kréalab, création internet), Géonomie (digitalisaiton des mobilités urbaines…), Agreen Tech Valley qui a été présentée par Xavier Beulin en personne.

« il s’agit de réinventer des services sous forme participative dans le cadre d’une ville intelligente, une ville qui ne soit pas centrée sur elle-même, mais avec une démarche bienveillante vis-à-vis de ce qui se passe sur son territoire » a indiqué Olivier Carré, le maire d’Orléans, après que Charles-Eric Lemaignen ait décrit l’histoire et les objectifs du Lab’O. Ensuite, François Bonneau, le Président de région et les élus municipaux ont dialogué avec leurs homologues tourangeaux, n’éludant pas les « vannes » sur la « capitale » et la “métropole”. Les deux villes « jumelées » avec le Labo et Mame, sont en effet en compétition pour le titre de « métropole ». Une compétition virtuelle bien entendu…

Le Lab’O à Orléans et Mame à Tours, seront ouverts à la visite, samedi 11 juin de 10h à 19h.

French Tech Loire Valley inaugure “Mame” à Tours

L’imprimerie historique signée Jean Prouvé se transforme en incubateur de startups du numérique. ” Mame” devient le lieu “totem” de French Tech Loire Valley à Tours : 14 500 m2 entièrement dédiés au numérique et aux jeunes entreprises innovantes. Ce lieu est l’emblème des ambitions numériques de Tours.

MAME

Situé en bord de Loire, au cœur du nouveau quartier de la création et du numérique de Tours, Mame est le remarquable témoin de l’architecture industrielle des années 50. Cette ancienne imprimerie est l’œuvre de l’architecte Bernard Zehrfuss, grand prix de Rome 1939 et de Jean Prouvé, un des ingénieurs les plus innovants du 20ème siècle. « Grand prix d’architecture Industrielle » en 1954 à Milan et classé à l’inventaire des monuments historiques, le projet a fait l’objet d’une très belle réhabilitation sous l’égide de Franklin Azzi, jeune architecte talentueux.

“Mame”, qui abrite depuis la rentrée 2015 l’école des Beaux Arts de Tours, va accueillir très bientôt un accélérateur de startups, le Funlab (Fabrique d’usages numériques tourangeau), un Living Lab (laboratoire de tests “grandeur nature” de nouveaux produits et services porté par les usagers), des industries créatives sur 6500 m² de plateaux. 

Lors de l'inauguration avec Serge Babary, maire de Tours

Lors de l’inauguration avec Serge Babary, maire de Tours

La logique de la plateforme d’innovation, financée par la communauté d’agglomération de Tours est donc de rassembler dans un même lieu les startups et jeunes entreprises du numérique, mais aussi d’y agréger les structures de formation aux métiers du numérique et de l’internet, les grandes entreprises du secteur, les acteurs institutionnels pour renforcer les liens et encourager l’émergence de futurs champions du numérique. La Poste, la Caisse d’épargne, Orange, le Crédit agricole, la CCI Touraine sont d’ores et déjà impliqués et implantés dans les lieux. L’Ecole ESTEN spécialisée dans les métiers de l’édition numérique, occupera un des plateaux début 2017.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail