Vittel… éliminez

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

J’avais envie de prendre les eaux. Un peu maso me direz-vous compte-tenu de tout ce qui nous est tombé sur la tête en mai et début juin ! Mais enfin, une petite cure de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne. Alors Vittel pas question de l’éliminer, même si certains y voient une ville pour personnes à problèmes de santé ou petits vieux du troisième âge!

Affiche Vittel belle époque

Affiche Vittel belle époque

D’ailleurs au départ le slogan publicitaire en 1970 était : « Buvez Vittel et pissez ! » mais allez donc savoir pourquoi certains ronchons en ont fait des gorges chaudes ( il faut dire que l’eau de la source Félicie ( aussi) sort à 22°,  et donc il a fallu changer pour des termes ( c’est le cas de le dire !) un peu plus civilisés !

Vittel ne manque ni de ressources, ni de sources

Gare de Vittel

Gare de Vittel

Bon, donc Vittel est bien effectivement une ville pour curistes mais pas que …

D’abord rien que le spectacle de la gare vaut le détour. De style néo classique et dotée d’un grand porche à colonnes doriques, elle possède un mobilier Arts déco, une verrière magnifique, une balustrade en fer forgé, et vous en jette plein la vue.

Vue que l’on porte un peu plus loin quand  même pour découvrir cette petite ville de 5000 habitants, située dans le département des Vosges en Champagne –Ardenne –Lorraine… bref ce qu’il convient d’appeler aujourd’hui le « Grand Est » (on n’arrêtera jamais le progrès !).

Outre ses jolies maisons, celle de Robert Hossein l’a d’ailleurs fait devenir citoyen d’honneur de la ville — et ses embouteillages, qui lui ont valu d’être numéro 1 au monde, et là je ne parle pas de la circulation mais de la mise en bouteilles de ses eaux, Vittel dispose d’un très bel ensemble : champs de course, golf, « jardins de la terre » ( ensemble de jardins pédagogiques cultivés sans produits chimiques) casino, musée du patrimoine et splendide parc de 650 ha d’un seul tenant que l’on peut parcourir à vélo électrique pour les fainéants afin de se rendre d’un hôtel Club Méd à un autre (Le Palace, l’Ermitage et le Grand Hôtel). Car Vittel ne manque ni de ressources, ni de sources. C’est d’ailleurs ainsi que l’aventure commença, lorsqu’en1854 un ruthénois (à vos souhaits,) un habitant de Rodez quoi, monsieur Louis Bouloumié, puisqu’il faut l’appeler par son nom, acheta la fontaine de Gérémoy.

Le brave monsieur remarqua aussitôt que le sol alentours était spongieux, et en conclut qu’il devait bien y avoir une source. Et source il y avait. Aussitôt  le brave curé du coin se porta volontaire pour en tester les effets, en buvant sans mesure toute la journée, jusqu’au moment où il déclara forfait car, assura t-il, « l’eau a des effets que mon état ecclésiastique ne me permet pas d’avoir ! »

Succès aussitôt assuré car dès le lendemain les messieurs faisaient la queue pour avoir droit à leur élixir de jouvence !

La vigie de l'eau

La vigie de l’eau

Et de fait, l’eau de Vittel avait vraiment des vertus : elle soignera bientôt la goutte, la gravelle, le diabète et les voies urinaires … entre autres. Comme ce fut le cas pour une brave dame qui évacuera un calcul grâce à cette Vittel presque miraculeuse, calcul qu’elle fera monter en médaillon et portera autour du cou, après l’avoir fait baptiser. Où les croyances vont-elles se nicher !

La galerie Mauresque

La galerie Mauresque

Toutes ces vertus se feront vite connaître. Des thermes prennent bientôt forme sous l’égide de Charles Garnier : établissement de bains, création d’une galerie promenoir qui se transformera en Galerie Mauresque, toute habillée de stucs et couverte d’écailles de zincs en forme de gouttes d’eau. En cours de réhabilitation aujourd’hui, elle est d’ailleurs inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques.

La Vierge au gobelet

La Vierge au gobelet

Une petite église trouvera sa place, face aux thermes, où une statue de la Vierge, « Notre Dame du bon remède » tenant un gobelet à la main, semble donner son aval aux curistes.

Pas de doute, l’eau est saine, et les thermes de Vittel, engagées dans la certification HACCP, pour l’identification et la maîtrise des risques de l’eau, sont le centre mondial de ces recherches.

Car, à « la Vigie de L’Eau », des chercheurs étudient les différentes propriétés et composants, dont les  nitrates, de cette eau aux multiples vertus. Des ateliers d’expérimentation y accueillent élèves comme touristes, et constituent une plateforme d’éducation à l’environnement et au développement durable des Vosges.

Douches à affusion, enveloppements, baignoires à bulles, modelages, ont eu raison de ma fatigue. Et en prime il a fait un temps magnifique ! Que demander de plus ?

Marie Lincourt.

Où manger ?

– Au Châlet Vittellius, 03 29 08 07 21, mail :vitellius@wanadoo.fr

– Au restaurant brasserie « Côté Parc », 03 29 07 57 34

Où dormir ?

Hôtel « l’Orée du Bois », 03 29 08 88 88

Réserver son séjour :

Office du tourisme, 03 29 08 88 88, www.vitteltourisme.com/contact

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Dans les années 70, la publicité presse magazines de Vittel à bien été “Vittel, buvez et pissez”, tandis qu’à la radio (la pub télé était encore rare et chère), le message était encore plus concis : “Vittel, buvez, pissez”

    Mais il est exact que des voix de ronchons et grincheux ont fait… éliminer cette pub, d’abord remplacée en 1974 par la remarquable “Dame pipi” réalisée par Édouard Molinaro.

    Puis ce fut l’énorme succès de la campagne “J’me sens tout mou…” sur la musique de Richard Gotainer, à partir de 1979. Grande époque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail