Maternité de Pithiviers: un accouchement mardi et une nuit de la solidarité jeudi

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites
Les accouchements sont suspendus depuis vendredi à la maternité de Pithiviers, faute de médecins. Pourtant mardi, selon nos confrères de France Bleu Orléans, une naissance a eu lieu parce que le travail était déjà bien avancé et qu’il y avait donc un risque à transporter la maman, originaire de Dadonville, jusqu’à Orléans.
maternité Pithiviers
 
Jeudi 16 juin, l’association qui défend le maintien de la maternité, organise une “nuit de la solidarité”. La direction a en effet jusqu’au 17 pour trouver au minimum un gynécologue et un anesthésiste. Faudra t-il passer par les annonces du “Bon coin” pour trouver ces oiseaux rares? En tous cas, l’association qui a mobilisé des centaines de personnes attachées à cet équipement et des dizaines d’élus de tous bords, fait toujours signer une pétition sur le site change.org
 
“La maternité de Pithiviers recherche de façon urgentissime à recruter deux médecins : un gynécologue obstétricien doté de la qualification chirurgicale et un anesthésiste. Si d’ici le 17 juin, ces deux postes ne sont pas pourvus, le couperet de l’Agence régionale de santé tombera et notre maternité (plus de 500 accouchements par an) sera transformée en centre de périnatalité de proximité. Cela signifie, entre autres, que les femmes du Pithiverais devront parcourir près de 50 km – plus d’une heure de route quand les conditions de circulation sont optimales – pour aller accoucher dans un hôpital qu’elles ne connaissent pas. Cela signifie aussi à brève échéance la mort de notre hôpital avec de graves conséquences sanitaires pour une population déjà Maternité de Pithiviersfragilisée, la disparition d’emplois, les répercussions économiques que cela engendrerait. Notre seul espoir aujourd’hui pour sauver notre maternité : trouver deux praticiens hospitaliers (un gynécologue obstétricien doté de la qualification chirurgicale et un anesthésiste)  qui acceptent de venir travailler à Pithiviers. C’est pourquoi nous vous lançons cet appel au secours.   Aidez-nous à recruter ces deux praticiens hospitaliers. Faites circuler l’information, alertez vos réseaux. Les 70 000 habitants de notre territoire comptent sur vous. Ne nous abandonnez pas au désert médical ! Nous sommes au bord du gouffre. Ce recrutement est notre dernière chance ! “
Cette pétition sera remise à:

Marianne Dubois: “Nous ne désarmons pas”

Dans un communiqué Marianne Dubois, la députée (LR) de la cinquième circonscription du Loiret qui s’est beaucoup impliquée dans la défense de la maternité, réagit à la décision de l’ARS (Agence régionale de santé): 

“Nous ne désarmons pas. L’ARS a, dans un communiqué livré hier soir, annoncé la suspension des accouchements à la maternité de Pithiviers. Même si « Suspension » ne veut pas dire « arrêt », nous sommes malheureusement dans la continuité de la gestion de ce dossier. Au fil de l’eau, des communiqués sont distillés vers la fermeture souhaitée et organisée de notre maternité. Telle est la politique hospitalière de santé menée par le gouvernement. La communication est celle du maintien d’un service de proximité mais dans les faits nous constatons dans toutes nos régions la fermeture de ces services. La nouvelle organisation centralisatrice territoriale donne ses premiers effets : celle d’ une compétition entre les établissements pour leur survie. C’est un nouveau coup dur, et je pense à tout le personnel de notre maternité, mais nous ne désarmons pas et continuerons jusqu’au bout à rechercher les professionnels qui nous font défaut. Rendez-vous demain, vendredi 10 juin à 18h30, devant l’hôpital de Pithiviers pour une nouvelle manifestation de soutien à notre maternité”.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail