Blois : une minute de silence en hommage aux deux policiers des Yvelines

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

A Blois et à Vendôme, mercredi 15 juin à midi, comme à Orléans où le préfet de région s’est rendu au commissariat central, les fonctionnaires de police ont rendu hommage à leurs collègues abattus froidement par un homme se revendiquant de l’Etat islamique, le 13 juin à Magnanville (78).

Le préfet Yves Le Breton et le commissaire Guy Millin, à l'hôtel de Police de Blois mercredi 15 juin.

Le préfet Yves Le Breton et le commissaire Guy Millin, à l’hôtel de Police de Blois mercredi 15 juin.

Au commissariat de Blois, le préfet Yves Le Breton a fait respecter une minute de silence en hommage aux deux policiers assassinés lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines), Jean-Baptiste Salvaing (42 ans, commandant de police aux Mureaux) et sa compagne Jessica Schneider (36 ans, adjointe administrative principale de l’Intérieur et de l’outre-mer à Mantes-la-Jolie). Le préfet a lu un message de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et a rappelé que ce crime “est un drame terrible pour la grande famille de la Police”. Il a apporté son “soutien à l’égard des policiers, en première ligne de la menace et des attaques terroristes. La façon dont ils ont été tués est abjecte : de dos, à leur domicile”.

“Des actes abjects”

Le Directeur départemental de la Sécurité publique, le commissaire Guy Millin, a réagit lui aussi à ce drame : “Un policier accepte toujours la part de risques inhérente à ses fonctions et ses missions. Mais pas les risques d’être attaqué chez lui. Ce sont des actes abjects”.

Les policiers qui en feront la demande auprès de leur hiérarchie pourront garder leur arme en dehors du service, à condition d’avoir effectué un tir réglementaire dans l’année, et, en cas d’usage, de porter un brassard estampillé “police”.

Au même moment à Vendôme, une minute de silence était également respectée dans la ville la sous-préfecture de Loir-et-Cher.

F.S.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail