A Orléans, la femme est l’avenir de l’art

  • PDF
  • Email
  • Add to favorites

“La femme est l’avenir de l’homme” chantait Jean Ferrat reprenant Aragon.  A Orléans, dans la cité de Jeanne d’Arc, force est de constater, avec bonheur, que la femme est aussi l’avenir de l’art.

20150405_102105En effet, après les récentes nominations de Séverine Charrier à la tête du Centre dramatique national et de Maud Le Pladec à la tête de celle du Centre chorégraphique national (voir Magcentre), un éloquent mais non exhaustif regard porté sur les principales structures et institutions de la cité révèlent combien le féminin y occupe une place de choix souriante.

Pour preuve: Sophie Ferkatadji est Directrice de la culture et de la création artistique de la Ville; Jacqueline Febvre est la directrice de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design; Christine Perrichon est directrice des médiathèques d’Orléans; Olivia Voisin est directrice du pôle muséal regroupant pas moins de cinq établissements de la cité; Françoise Thinat et Isabella Vasilotta sont respectivement présidente et directrice artistique d’Orléans Concours International; Agnes Hervé-Lebon est directrice du Conservatoire de musique théâtre et danse à rayonnement départemental; Micheline Taillardat est présidente d’Orléans Concerts dont le directeur artistique est toutefois Marius Stieghorst; Françoise-Hélène Maupaté est programmatrice de l’Institut et du Théâtre Gérard Philipe; quant à Sylvie Le Clech, Orléanaise, elle est Directrice de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre.    

En résumé, François-Xavier Hauville, directeur de la Scène Nationale  et Abdelkader Damani, directeur du Fonds Régional d’Art Contemporain se trouvent ainsi en belle compagnie de muses qui les invitent, comme le chantait Ferrat, à voir sans nul doute “plus haut que l’horizon”.
   
Jean-Dominique Burtin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Je n’ai rien contre ces femmes et les femmes en général mais la féminisation à outrance a des travers. Cela serait profondément sexiste de croire que les femmes sont si différentes des hommes. On est en train de stigmatiser une partie de la population qui n’a plus accès à certains métiers ou à certaines fonctions notamment politiques (parité) : les jeunes hommes. Pourquoi les jeunes hommes qui sont nés avec l’idée de parité et de respect des femmes seraient ils des citoyens de seconde zone coincés entre les femmes d’une part et les vieux macho d’autre part qui profitent de fait acquis de longue date?

  2. commentaire précédent: quand un commentaire commence par une dénégation c’est mauvais signe , et la preuve en est quand on lit la suite! et quant à la féminisation à outrance , on est vraiment pas près de la frôler!
    Bon à part cela je suis ravie de ces deux nouvelles nominations et laisse à espérer (je parle pour le CDN que je connais mieux ) que la nouvelle directrice pourrait être plus proche et plus active dans l’orléanais et sa région que Monsieur Arthur Nauziciel.
    Et merci Monsieur Burtin pour la si jolie et si élégante rédaction de votre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *



Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail