Espéranto, le rêve d’un homme : Louis-Lazare Zamenhof

Conférence par François Degoul, chercheur, spécialiste des langues anciennes, espérantiste pratiquant, ancien élève de l’École Normale Supérieure.

Louis-Lazare Zamenhof (1859-1917) est traditionnellement présenté comme “linguiste polonais créateur de l’espéranto” (Larousse). Or il a précisé qu’il n’était pas polonais et ne proposait pas une langue définitive, mais seulement un embryon de langue, auquel les usagers auraient vocation à donner vie. Par ailleurs son projet de fraternité universelle dépassait largement le cadre de la langue.

Comment expliquer que la mémoire de cet homme ait été ainsi déformée ? D’abord le succès rapide de la langue espéranto a de fait longtemps mobilisé l’essentiel de ses énergies. Ensuite, influencés par l’antisémitisme ambiant, les espérantistes ont longtemps fait le maximum pour cacher son identité juive. Enfin, dans le contexte hypernationaliste de l’époque, son projet de fraternité universelle porté par une certaine vision du judaïsme ne pouvait intéresser qu’une élite intellectuelle. Il a fallu attendre les années 1950 pour que soit mis à jour le judaïsme de Zamenhof, et les années 2000 pour que soit approfondie l’étude de sa pensée.

En partenariat avec l’association Espéranto Loiret.


 

Adresse :

Cercil-Musée Mémorial – 45 rue du Bourdon-Blanc, 45000 Orléans

Date :

Le mardi 13 mars 2018

18h

Tarif :

Gratuit

Renseignements complémentaires :

0238420391
http://www.cercil.fr/


Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail