Primaire : le rejet de la candidature de Fabien Verdier (PS) confirmé

La Haute autorité de la primaire de la gauche a rejeté les recours « désespérés » de Fabien Verdier, élu d’Eure-et-Loir et secrétaire national du PS et de Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail dont les candidatures ont été rejetées faute de parrainages suffisants.

Fabien Verdier

Fabien Verdier

“Considérant que Gérard Filoche n’a pas recueilli suffisamment de parrainages, dans aucun collège, et qu’il est même loin du compte”, “considérant que Fabien Verdier invoque avoir recueilli 18 parrainages” dans différents collèges, ce qui le laisse également loin du seuil requis, “la Haute autorité des primaires citoyennes (HAPC) rejette les recours présentés le 19 décembre par ces deux candidats”, dit un courrier de la haute Autorité  rendu public ce lundi. Ce même jour, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris a examiné des assignations de Fabien Verdier et Gérard Filoche contre le parti socialiste contestant leur éviction de la primaire. Il doit rendre sa décision mercredi.

gerard-filoche

Gérard Filoche

Gérard Filoche, pourtant membre du PS, a fait valoir dans son recours à la Haute Autorité qu’il avait été désigné candidat par le “parti politique Filoche2017” et qu’à ce titre, comme pour François de Rugy (Parti écologiste), Sylvia Pinel (PRG) ou Jean-Luc Bennahmias (UDE), “les conditions à la recevabilité d’une candidature (…) et notamment l’exigence de parrainages ne lui sont pas applicables”. Fabien Verdier a avancé un argument similaire en évoquant son appartenance à un mouvement baptisé “Convictions”.

“Exciper maintenant de l’appartenance à un autre parti, non membre de la Belle alliance populaire, jamais mentionné et inconnu, apparaît comme une tentative tardive et désespérée d’échapper aux règles” de la primaire, a répondu la Haute Autorité à M. Verdier,  comme à M. Filoche.

Afficher les commentaires