Il y a un an, Emmanuel Macron déjà président…à Orléans

Le 8 mai 2016, Emmanuel Macron remonte la rue Jeanne d’Arc à Orléans dans la liesse populaire. 8 mai 2017, le plus jeune Président de la République de l’histoire de France ranime la flamme sous l’arc de Triomphe.

Le 8 mai 2016 à Orléans, une liesse populaire prémonitoire.

La boucle est bouclée, l’histoire de France, dans ce qu’elle a de plus grand, a été passée en revue. Quel destin, quel parcours, quelle audace! A Orléans, Emmanuel Macron à l’invitation d’un maire résolument transgressif avait lancé un message de “rassemblement” à travers l’épopée de Jeanne d’Arc. C’était aussi un pied de nez prémonitoire au Front National qui s’est tant accaparé notre héroïne nationale, et non partisane. 

Comme Jeanne qui fend le système

A l’époque, Emmanuel Macron, encore ministre de l’Economie de François Hollande, n’avait pas encore annoncé sa candidature à l’Elysée, ni claqué la porte du  gouvernement. Mais à travers les mots prononcé devant la cathédrale Sainte-Croix à Orléans puis dans l’interview qu’il avait donnée à Magcentre en fin de parcours, il y pensait déjà. « Comme une flèche (…) sa trajectoire est nette, Jeanne fend le système, elle brusque l’injustice qui devait l’enfermer ». 

Tant dans ses propos à Orléans que dans son “dégagisme” des vieux schémas politiques qui, lui, n’emprunte ni à la haine ni à l’insulte comme les démagogues des deux bords, Emmanuel Macron se donne une stature gaullienne. Ni droite, ni gauche mais la France. Dans ses louanges à Jeanne d’Arc ce 8 mai 2016, il lui avait rendu hommage pour avoir “fendu le système” et su “rassembler le pays”.

 

Ni à droite, ni à gauche, mais rassemblés

Après des références littéraires, de Michelet à Charles Peguy l’Orléanais, Emmanuel Macron avait déclaré à propos de Jeanne «elle est dans cette France déchirée, coupée en deux, agitée par une guerre sans fin qui l’oppose au royaume d’Angleterre. Elle a su rassembler la France pour la défendre, dans un mouvement que rien n’imposait. Tant d’autres s’étaient habitués à cette guerre qu’ils avaient toujours connue. Elle a rassemblé des soldats de toutes origines. Et alors même que la France n’y croyait pas, se divisait contre elle-même, elle a eu l’intuition de son unité, de son rassemblement ». L’homme qui venait de créer son mouvement En Marche, ni à droite, ni à gauche, mais tendu vers le “rassemblement”, avait ce jour là évoqué entre les lignes son propre parcours. “Les Français ont besoin de Jeanne d’Arc car elle nous dit que le destin n’est pas écrit”.

En courant, à marche forcée

Le nouveau Président recueilli à l’Arc de Triomphe ce 8 mai 2017.

Qui croyait sérieusement ce 8 mai 2016 qu’un an plus tard, Emmanuel Macron, avec ce mouvement naissant En Marche allait “En Courant”, à marche forcée, se propulser vers l’Elysée. “Elle était un rêve fou, elle s’impose comme une évidence”, disait-il encore de Jeanne d’Arc.. Emmanuel Macron qui a su sentir à merveille combien la France a besoin de renvoyer au vestiaire les vieux caciques de la politique et leurs schémas éculés, sait aussi s’appuyer sur le socle sacré de l’histoire de la France éternelle. Celle de Jeanne d’Arc et du Chant des Partisans qui  tirerait des larmes au moins patriote des Français lorsqu’il est

Les deux présidents de la République.

interprété magistralement comme ce lundi 8 mai à l’Arc de Triomphe. Entre les deux tours de la Présidentielle, il a multiplié les signes vers notre Histoire, celle de la déportation, de la Résistance, en contre-pied de Marine Le Pen et ses dérapages.

Après les images pour l’histoire et la transmission cérémonielle d’un président à l’autre, le “marcheur” va se retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis des législatives. Emmanuel Macron a réuni sur son nom plus de 20 millions de voix. Il lui faut maintenant se trouver non seulement un Premier ministre, mais réunir en une poignée de semaines une majorité politique à l’Assemblée. A marche forcée.

Christian Bidault

 

,






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail